Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

« Quand nous étions sorcières « : premier film islandais de Nietzchka Keene avec Björk dans son premier rôle

  • Léa André-Sarreau
  • 2019-03-15

Avant de crever l’écran dans Dancer in the Dark, drame musical de Lars Von Trier qui lui valu un prix d’interprétation à Cannes en 2000, la chanteuse Björk avait déjà fait ses preuves à l’écran dans Quand nous étions sorcières (The Juniper Tree), premier film en forme de poème féministe de l’islandaise Nietzchka Keene. Jamais distribué en France, on pourra le découvrir en version restaurée au cinéma à partir du 8 mars. Petit aperçu avec cette première bande-annonce.

Inspiré du macabre Conte du genévrier des frères Grimm, le film retrace l’errance d’une jeune mystique à l’ère médiévale (Björk), et de sa soeur aînée, contraintes à survivre seules dans la campagne islandaise après que leur mère ait été lapidée. Pour survivre, elles useront de leur sorcellerie pour s’attirer l’amour d’un jeune veuf et de son fils. A la vue de ce noir et blanc glaçant, autant imprégné de symbolisme chrétien que du mysticisme païen, on pense au Septième Sceau de Bergman, ou encore à l’univers de Carl Theodor Dreyer. Mais au-delà de ces influences évidentes, ce petit bijou brut propose surtout une réflexion toute contemporaine sur la figure de la sorcière, symbole d’une féminité à la fois crainte et désirée.

Tags Assocíes

  • bande-annonce
  • Björk
  • cinema
  • cinéma islandais
  • Nietzchka Keene
  • restauration

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur