Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

À voir sur Arte : 15 courts-métrages présélectionnés pour les César 2022

  • Sarah Jeanjeau
  • 2021-12-09

Parmi cette sélection défricheuse et captivante se tient le futur successeur de « Qu’importe si les bêtes meurent » de Sofia Alaoui, grand gagnant de l’édition 2021.

Comme chaque année, Arte offre la possibilité aux spectateurs de découvrir gratuitement l’intégralité des courts-métrages présélectionnés pour la cérémonie des César, dont la prochaine édition se tiendra le 25 février 2022. Une programmation éclectique, naviguant entre drame et comédie, qui fait la part belle au cinéma d’animation (un genre représenté à travers six titres sur les quinze de la sélection).

La liste des révélations pour les César 2022 révélée

Lire l'article

Parmi nos favoris, on retrouve Le Sang de la veine de Martin Jauvat, radiographie loufoque et sans concession des états d’âme sentimentaux des millenials, portée par William Lebghil et Anaïde Rozam ; Ce qui résonne dans le silence de Marine Blin, poignante variation sur le deuil et le souvenir, ou encore I Am Afraid to Forget Your Face de Sameh Alaa, lauréat de la Palme d’or du court-métrage à Cannes, qui narre le parcours d'un homme prêt à tout pour revoir une dernière fois sa bien-aimée, tragiquement disparue depuis plus de 80 jours.

On est heureux d’y voir également figurer le nom de Maxime Roy, dont on avait adoré le long Les Héroïques, portrait sensible d’un ex-toxico (interprété par François Creton) bataillant contre ses démons, qui signe le court-métrage Des gens bien. On se donne rendez-vous le 25 février prochain, pour savoir lequel d'entre eux succèdera à Qu'importe si les bêtes meurent (2019), court-métrage prometteur de la réalisatrice Sofia Alaoui.

« Les Héroïques » : les démons d'un ex-toxico

Lire la critique

Les quinze films de la sélection sont à regarder ici.

La programmation complète :

Ce qui résonne dans le silence de Marine Blin (France, 2020, 8min) - Papy 3D Production

I am afraid to forget your face de Sameh Alaa (Belgique, France, Egypte, 2020, 15 ') - Les Cigognes Films, Fig Leaf Studios

Des gens bien de Maxime Roy (France, 2020, 29'42) - TS Productions, Marianne Productions

La maison (pas très loin du Donegal) de Claude Le Pape (France, 2019, 29 min) - Domino Films

Le monde en soi de Sandrine Stoianov et Jean-Charles Finck (France, 2020, 18') - Caïmans Productions

Le sang de la veine de Martin Jauvat (France, 2021, 17') - Ecce Films

Souvenir Souvenir de Bastien Dubois (France, 2020, 15') - Blast Production, ARTE France, Pictanovo

Le réveil des insectes de François Leroy et Stéphanie Lansaque (France, 2020, 15') - Offshore

Précieux de Paul Mas (France, 2019, 14') - Je suis bien content

Easter Eggs de Nicolas Keppens (France, Belgique, 2020, 15) - Miyu Productions

L'âge tendre de Julien Gaspar-Oliveri (France, 2019, 27')

Le départ de Saïd Hamich (France, 2020, 24') - Mont Fleuri Production - Barney Production

Les criminels de Serhat Karaaslan (France, Turquie, Roumanie, 2020, 23') - Tiresias Films

Love Hurts de Elsa Rysto (France, 2020, 32') - Yggdrasil Pictures

Les mauvais garçons de Elie Girard (France, 2020, 40') - Films Grand Huit

Image (c) Ecce Films

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur