Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 2 min

Apichatpong Weerasethakul, Dziga Vertov, Agnès Varda... ils sont dans le nouvel épisode de mk2 Curiosity

  • Trois Couleurs
  • 2022-09-22

Cette semaine, mk2 met à l'honneur les révolutionnaires : Dziga Vertov, réalisateur soviétique ; la Nouvelle Vague, avec un court burlesque d'Agnès Varda filmant Godard, et Apichatpong Weerasethakul, cinéaste dont chaque film est une invention, un geste qui renverse.

Retrouvez le nouvel épisode de Curiosity, disponible gratuitement jusqu'au jeudi 29 septembre ⬇

mk2 curiosity

Voir le nouvel épisode

Mystérieux objet à midi d'Apichatpong Weerasethakul (83’, 2000, France)

Une équipe de tournage se rend dans la campagne thaïlandaise et à Bangkok pour demander à des gens rencontrés sur le chemin de continuer une histoire impliquant un garçon cloué à une chaise roulante et une professeure… Dans ce collage expérimental fluide et captivant, habité par les bons et les mauvais esprits, traversé par les notions de miracle et de malédiction, Apitchatpong Weerasethakul, impose un sens du patchwork métaphysique. Dans la veine d’un Warhol ou d’un Burroughs, son film, inspiré par les récits de fantômes thaïlandais, se compose d’éléments disparates, que le cinéaste fait converger vers des questionnements existentiels profonds : qu’y a-t-il dans l’au-delà ? Peut-on tout expliquer ? Pourquoi certains individus sont-ils victimes de tragédies quand d’autres en sont épargnés ?

Pour voir le film, cliquez ici.

Apichatpong Weerasethakul : « Pour moi, la caméra est un animal »

Lire l'interview

Soviet en avant ! de Dziga Vertov (68’, 1926, Russie) 

Commandé par le Mossoviet, l'administration de Moscou, en vue des élections de 1925, Dziga Vertov se voit confier la réalisation d'un nouveau film de propagande. Contre les directives politiques, il choisit de filmer les efforts du peuple russe, sous l'impulsion du Parti Communiste, pour reconstruire la ville mais aussi toute l'économie du pays. Avec un sens du montage inouï, Vertov alterne des images d’usines, de paysans affamés, de soldats de l’Armée Rouge, pour faire s'entrechoquer la lutte entre l'ancien et le nouveau régime.

Pour voir le film, cliquez ici.

Les fiancés du pont Mc Donald d’Agnès Varda (3’, 1961, France)

Cette semaine, Curiosity poursuit son hommage à Jean-Luc Godard avec cette petite séquence burlesque insérée par Agnès Varda dans Cléo de 5 à 7. Jean-Luc Godard y joue jeune homme qui voit la vie de façon négative à cause de ses lunettes noires. Il lui suffit de les ôter pour que les choses s’arrangent, et faire la rencontre d'Anna Karina... Agnès Varda était particulièrement fière de ce petit film burlesque de 1962 dans lequel elle parvint à dévoiler les beaux yeux de Jean-Luc Godard, lui donnant un faux air de Buster Keaton. En 2017, la cinéaste ravivait ce souvenir dans Visages Villages par le biais de l’artiste JR, qui coréalisait le film avec elle, et à qui elle trouvait justement des airs de Godard dans Les Fiancés du pont Mac Donald. S’ensuivait la tentative d’une rencontre entre les deux hommes.

Pour voir le film, cliquez ici.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur