CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Entretien
  • Article
  • 3 min

L'interview de Clémentine du Pontavice et sa fille Aponi par Anselmo, 8 ans

  • Cécile Rosevaigue
  • 2021-09-22

Anselmo, 8 ans, a interviewé les créatrices du podcast Ma langue au chat – dans lequel une enfant et son copain Chat s’interrogent sur le monde (le consentement, l’écologie, la discrimination…) –, Clémentine du Pontavice, autrice et illustratrice de livres jeunesse, et sa fille, Aponi, âgée de 10 ans.

Clémentine, quand tu étais petite, est-ce que tu posais beaucoup de questions aux adultes ?

Clémentine : Oui, mais à un moment j’ai arrêté. Je trouvais que l’on ne me répondait pas pour de vrai. C’était comme si mes questions les embêtaient ou les gênaient un peu.

C’est pour ça que tu aimes expliquer des choses aux enfants ?

C : C’est ça. Ma langue au chat donne des clés aux enfants pour qu’ils réfléchissent, parce que je crois qu’un enfant qui pense par lui-même devient un adulte qui construit un monde meilleur.

C’est comme dans un épisode du podcast, tu dis, enfin Chat dit : « Un enfant heureux, ça devient un adulte heureux. »

C : Oui. Moi je crois à ça.

L’interview de Joann Sfar par Liam, 12 ans

Lire l'interview

Aponi, c’est toi qui décides de quoi vous allez parler ?

Aponi : On réfléchit ensemble, mais c’est plus maman qui me propose des sujets, et je lui dis ce que j’en pense, ceux qui m’intéressent le plus.

Quel épisode tu as préféré faire, Aponi ?

A : Le premier, « Qu’est-ce que c’est qu’être un enfant ? », c’est celui où il y a le plus de blagues. Et toi, c’est lequel ton préféré ?

Le dernier, celui ou vous répondez aux questions des auditeurs. Et aussi celui sur le harcèlement, tout est bien expliqué et tout le monde a la parole.

C : Oui, on a essayé de se mettre des deux côtés : du côté de celui qui est harcelé, bien sûr, mais aussi de celui qui harcèle, parce que souvent il ne va pas très bien non plus, donc il faut parler aux deux pour que ça s’arrête.

Clémentine, pourquoi tu as choisi le rôle d’un chat ?

C : Avec Gaïa, la productrice, et toute l’équipe, on a pensé que ce serait drôle si un humain discutait avec un non-humain, comme une peluche par exemple. Ensuite est venue l’idée de l’animal, puis spécifiquement du chat. Mais le plus important c’était que les deux personnages soient sur un plan d’égalité, c’est-à-dire que Gaby et Chat s’écoutent et se questionnent l’un l’autre.

Oui, c’est bien, parce qu’il n’y en a pas un plus fort que l’autre. Comment est-ce que vous fabriquez le podcast ?

C : Tous les mercredis, on allait dans un studio d’enregistrement, on ne faisait pas ça à la maison. C’est Adrien, qui est ingénieur du son, qui enregistre Chat et Gaby. Ensuite c’est Aurore qui choisit l’habillage. C’est-à-dire qu’elle décide par exemple de rajouter des petits sons en plus, comme ceux d’une cour de récréation, des dialogues ou des bruits rigolos. Enfin, Marion mixe tout ça pour que ce soit agréable à écouter et pas trop le bazar dans les oreilles. Et, voilà, on obtient le son final du podcast.

Marie Papillon interviewée par Adèle, 15 ans

Lire l'interview

Est-ce que c’est épuisant pour toi, Aponi, de faire des podcasts ? 

A : Au début c’était compliqué. C’est un vrai travail, on répète le texte à la maison, en studio on refait les prises, et il faut rester concentrée. Mais on a trouvé un rythme : on enregistre deux épisodes par mercredi, un avant et un autre après la pause goûter !

Et toi, Clémentine, est-ce que tu préfères écrire, dessiner ou enregistrer des podcasts ?

C : J’aime faire les trois, j’adore changer de support d’expression et de créativité. Mon cerveau est fait comme ça, et j’aime passer de l’un à l’autre. Quand j’écris, je suis seule, j’ai besoin de concentration. Quand je dessine, j’adore écouter de la musique au casque. Le podcast, c’est travailler en équipe, il y a du jeu, et petit à petit je me sens de plus en plus à l’aise dans le rôle de Chat.

Ma Langue au chat, en écoute sur Nouvelles Ecoutes

PROPOS RECUEILLIS PAR ANSELMO (AVEC CÉCILE ROSEVAIGUE)

Photographie : Mike Ibrahim pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur