Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Ana de Armas a visité la tombe de Marilyn Monroe pendant le tournage de « Blonde »

  • Trois Couleurs
  • 2022-09-21

Sur le tournage du film d'Andrew Dominik, l'actrice aurait demandé au fantôme de Marilyn l'autorisation de se glisser dans sa peau.

Intense et sulfureux : ce sont les mots auxquels on associe pour l'instant Blonde, biopic inspiré d'un roman de Joyce Carol Oates consacré à l’actrice américaine. C'est sur un autre terrain, plus mystique, qu'Ana de Armas, qui interprète Norma Jean Baker, nous glisse de nouvelles infos sur le film.

Dans une interview récente accordée au magazine AnOther, l'actrice a déclaré s'être rendue sur la sépulture de l'actrice mythique des Hommes préfèrent les blondes, qui se trouve au cimetière de Westwood Village Memorial Park à Los Angeles, pour lui demander la permission de se glisser dans sa peau.

Ambiance d'outre-tombe garantie. L'équipe du film a également décidé de déposer une carte en hommage à l'actrice : « Tout le monde s'est senti investi d'une énorme responsabilité, et nous étions très conscients de l'aspect de l'histoire que nous allions raconter - l'histoire de Norma Jean, la personne derrière ce personnage, Marilyn Monroe. Qui était-elle vraiment ? »

L'actrice a démenti à plusieurs reprises avoir souffert pendant la préparation de ce biopic : « Ne vous méprenez pas, je me suis beaucoup amusée. Je n'étais en aucun cas dans mon personnage pendant neuf semaines, ni entre les prises, ni pendant ma pause déjeuner. J'étais Ana. Mais émotionnellement ? Le poids de ce rôle est resté en moi, c'est sûr », a déclaré l'actrice à IndieWire.

« Je m'endormais et je rêvais que j'avais de longues conversations avec elle, même à propos de choses insignifiantes - comme cette fois où nous choisissions la couleur du vase dans lequel nous mettrions les fleurs. Je ne veux pas donner l'impression de dire que Marilyn et moi étions liées - pas du tout. Mais je pensais tellement à elle, certains jours, que quand je rentrais à la maison pour dîner, pendant que je faisais la vaisselle, je me mettais à sangloter, à pleurer et à pleurer, prise d'un sentiment terrible. » D'après ces éléments et la première bande-annonce du film, qui alterne entre noir et blanc et couleurs, fait s'entrechoquer les époques de façon éclatée pour matérialiser le sentiment de dissociation que Marylin Monroe éprouvait, Blonde s'annonce comme une étude du star-system et la violence du regard objectivant qu'il porte sur les femmes. A savoir que c'est la première production Netflix originale à être interdite aux moins de 18 ans aux Etats-Unis, et qu'elle aurait suscité des tensions entre Andrew Dominik et la plateforme en raison de scènes crues.

Le film sortira le 28 septembre sur Netflix.

Image (c) Netflix

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur