Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

À voir sur ARTE : la master-class truculente de Quentin Dupieux au Festival de La Roche-sur-Yon

  • Trois Couleurs
  • 2018-11-30

Quentin Dupieux (Rubber, Wrong Cops, Réalité…) a ramené sa fraise à la dernière édition du Festival International du film de La Roche-sur-Yon, lors de laquelle il a donné une savoureuse masterclass, qu’on peut suivre en ligne sur le site d’ARTE. Revenant à ses premières expérimentations filmiques d’ado des années 1980 – quand la « culture vidéo club » battait son plein, avec son lot de « jaquettes affreuses » -, il a raconté plein d’anecdotes drôles et truculentes. Comme par exemple le tournage de son premier court-métrage en pellicule avec un dénommé Vincent Belorgey (aka le musicien Kavinsky). Ce dernier y interprétait un collectionneur de chaussettes qui surprend sa femme… en pleine pratique SM (on reconnaît bien là la touche Dupieux). Plus sérieusement, le cinéaste a évoqué son goût pour le « boiteux », l’imparfait. En toute logique, il estime qu’il est « très dangereux pour un artiste » de chercher à monter un « magasin d’effets ». Et comme à son habitude, il s’est approprié l’espace : sur l’écran, il est apparu dédoublé façon kaléidoscope des années 1970 grâce à un engin Apple qu’on n’a pas bien identifié. On le sait pour l’avoir rencontré à l’occasion de la sortie d’Au Poste : Quentin Dupieux est un Oizo rare (on vous ressort ce jeu de mot pourrave à chaque fois, on sait).

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur