Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 5 min

4 films sur l’adoption recommandés par Amandine Gay

  • Timé Zoppé
  • 2021-06-24

La réalisatrice d’"Ouvrir la voix", Amandine Gay, vient de sortir (le 23 juin) son nouveau documentaire "Une histoire à soi", qui retrace le parcours de cinq personnes nées à l’étranger et adoptées en France. En plus d’un entretien éclairant, elle s’est confiée sur ses quatre films préférés traitant de l’adoption sous des angles inédits.

Secrets and lies de Mike Leigh (1996)

« C’est un de mes films préférés de tous les temps. Au-delà de ses qualités cinématographiques et de la présence de l’excellente actrice Marianne Jean-Baptiste, c’est aussi parce qu'il traite d'adoption. C'est le premier film dans lequel je me suis vraiment reconnue. Le pitch ? Une femme noire a été adoptée dans une famille noire. A la mort de son deuxième parent adoptant, elle fait des recherches pour retrouver sa mère de naissance.

Il y a des moments très réalistes, quand l’héroïne va chercher son dossier par exemple. Elle découvre que sa mère de naissance est blanche. Il y a tout un enjeu et racial et de classe, parce qu'elle a été adoptée dans une famille noire de classe plutôt supérieure, alors que sa mère est une femme blanche pauvre. C’est une réalité : on n’est généralement pas du même milieu social, on n'a pas le même niveau d'études que nos familles de naissance, ce qui pose parfois des problèmes pour les retrouvailles. »

Le film est disponible sur MyCanal

Amandine Gay : « Ce n'est pas toujours aussi dramatique, mais on a tendance à oublier que pour qu'une famille puisse se constituer, il a fallu qu'une autre soit détruite ailleurs. »

Lire notre entretien

Three Identical Strangers de Tim Wardle (2018)

« Certains documentaires m’ont fait halluciner, du genre Three Identical Strangers. À un moment, aux États-Unis, il y a eu des expériences qui consistaient à séparer des jumeaux ou des triplés sans le consentement des familles adoptantes ou des parents de naissance.

Three Identical Strangers, c'est l'histoire de triplés qui ont été séparés à la naissance et placés en adoption dans trois familles différentes. Ils se retrouvent par hasard. Il y en a d'abord deux qui se retrouvent et se rendent compte qu’ils sont jumeaux, puis un autre les contacte en disant : "Je suis votre triplé." Ils se rendent compte qu'en fait, il y a d'autres jumeaux et triplés qui ont été séparés. Ce qui m’a plu, déjà, c'est le côté enquête. Et puis, c'est une histoire complètement surréaliste… »

Le film est disponible sur Netflix

Twinsters de Samantha Futerman et Ryan Miyamoto (2015)

« Un autre documentaire, c’est l'histoire de deux adoptées d'origine coréenne, elles aussi séparées à la naissance. Il y en avait une en France et une aux États-Unis. Elles se sont retrouvées par le biais des réseaux sociaux. Celle qui était aux États-Unis faisait des vidéos YouTube un peu humoristiques, un pote de celle qui était en France suivait son compte et a dit à la Française : "T’as un sosie !" Celle qui est en France l’a alors contactée en disant : "On se ressemble vraiment beaucoup… Je suis adoptée, voilà ma date de naissance." Et elles se sont rendu compte qu’elles étaient sœurs. Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant ici, c'est que ça montre le côté très contemporain de l’adoption, avec des gens qui peuvent se retrouver aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux. » 

"Ouvrir la voix" d’Amandine Gay : le geste et la parole

Lire notre critique

Couleur de peau : miel de Jung et Laurent Boileau (2012)

« En animation, Couleur de peau : miel, un film adapté d’une de mes BD préférées de tous les temps, publiée en quatre tomes à partir de 2007. Jung a écrit et dessiné la BD, c’est une sorte de mémoire, un récit autobiographique [Jung est né en Corée et a été adopté à 5 ans en Belgique, ndlr].

En 2012, il en a fait un film d'animation avec Laurent Boileau, dans lequel il montre ses propres archives : c’est de l'animation qui se mélange avec des super 8 familiaux. J'ai un peu puisé dans cette œuvre pour mon film, c’est ce qui m’a donné l’idée de faire un patchwork en mêlant plein de types d'images différents pour raconter les histoires des cinq personnes adoptées. »

Le film est disponible sur Univers Ciné

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur