CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

3 questions à Julián Quintanilla, réalisateur de la dramédie hantée El Mundo Entero

  • Trois Couleurs
  • 2017-12-08

Dramédie mâtinée d’autobiographie, El Mundo Entero raconte la rencontre cocasse entre Julián et le fantôme de sa mère au milieu d’un cimetière dans un petit village espagnol. On a posé 3 questions à son réalisateur, Julián Quintanilla, à l’occasion de sa présentation au mk2 Beaubourg.

Comme ton personnage, tu viens d’un petit village espagnol. Quelle est son importance dans ton parcours ?
J’ai vraiment été inspiré par la région d’Extremadura, la région où je suis né, au sud-ouest de l’Espagne, juste à la frontière du Portugal. Je vois mon quartier de San Roque comme un endroit magique : les gens y sont très drôles et ils ont cette qualité de pouvoir rire de leur malheur.

El Mundo Entero est une histoire très intime qui évoque le décès de ta mère… Ça n’a pas été difficile de faire resurgir ces souvenirs ?
Faire ce film, c’était un moyen de la faire revivre. Après les projections, certains spectateurs viennent me voir en disant « j’adore ta maman » comme si elle était là. C’est à ça que sert le cinéma pour moi. L’enjeu, c’était simplement de partir de ce drame personnel pour le rendre universel.

Le film a une esthétique très almodóvarienne. C’est un cinéaste qui compte pour toi ?
C’est évidemment une figure espagnole emblématique parce que ses films sont vus dans le monde entier. Mais j’ai l’impression qu’il a éclipsé les autres… Personnellement je suis plus fan de Buñuel, Carlos Saura, José María Forqué, Luis García Berlanga… Mais, au-delà des influences, j’aimerais perpétuer une tradition : celle d’un cinéma qui appartient au peuple espagnol. Qui parle de lui et qui est réalisé avec lui. Propos recueillis par Nicolás Longinotti. 

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur