Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 2 min

« Toutouyoutou » : un « Desperate Housewives » vintage et ravageur

  • Margaux Baralon
  • 2022-09-05

Mêler aérobic et espionnage industriel dans le scénario d’une série pourrait ressembler à un improbable pari entre amis ; c’est le défi relevé par la géniale série « Toutouyoutou ».

Aux manettes de Toutouyoutou, Géraldine de Margerie et Maxime Donzel, dont on se rappelle les hilarantes parodies de tutoriels matinés de références ciné publiées jusqu’en 2020 sur la chaîne YouTube d’Arte sous le titre Tutotal. Ici, le duo raconte l’histoire d’une bande de copines qui voient débarquer, dans leur banlieue toulousaine de Blagnac, Jane, sculpturale américaine. Cette dernière propose à Karine, Mapi, Violette et Naima de leur donner des cours de sport d’un nouveau genre.

Nous sommes au tout début des années 1980, Véro­nique et Davina n’ont pas encore imposé le port du body fluo à la télévision, et les quatre amies s’apprêtent à découvrir l’aérobic. Mais Karine soupçonne Jane d’être moins intéressée par leur bien-être personnel que par le métier des hommes du quartier, tous employés dans la grande entreprise aéronautique du coin, qui fait de l’ombre à son concurrent américain…

Fidèle à son titre et à l’humour ravageur un brin absurde de ses créateurs, Toutouyoutou joue franchement la carte de la comédie rétro. Mais c’est en esquissant le portrait délicat de femmes empêchées dans leurs ambitions professionnelles et fatiguées de voir le monde moderne tourner sans elles qu’elle acquiert une profondeur supplémentaire.

le 8 septembre sur OCS

Image (c) OCS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur