CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • Critique
  • Article
  • 3 min

« Nuit noire en Anatolie » d’Özcan Alper : les affres de la Turquie

  • Franck Finance-Madureira
  • 2024-02-01

[Critique] Anciens contre modernes et refus de la différence... À travers un fait divers sordide, « Nuit noire en Anatolie » s’inscrit dans une tendance du cinéma turc à mettre en scène la difficulté du pays à faire siennes les évolutions actuelles de la société.

Des hommes armés hurlent à l’arrière de pick-up, les yeux emplis de haine. Cette scène inaugurale aux allures d’expédition punitive donne le ton de ce film turc qui sonde les affres séculaires d’une masculinité toxique. Ishak (Berkay Ateş, Abluka. Suspicions, 2016), qui gagne sa vie en jouant du luth dans des cabarets, fait son retour au village au chevet de sa mère mourante, sept ans après avoir pris le large. Sa présence ravive les mémoires villageoises alors que chacun a tenté à sa façon de faire taire les souvenirs de cette nuit de violence...

Nuit noire en Anatolie raconte un pays qui se divise entre les archaïques et les progressistes, la campagne et la ville, les sans-grade et les érudits. Les flash-back vont éclairer le passé de ce village traumatisé par son propre déchaînement de violence contre le nouveau venu d’alors, un jeune garde forestier qui, en plus de vouloir bien faire son métier, a l’air différent donc suspect : il lit des livres, refuse les avances d’une jeune femme du coin et se rapproche d’Ishak.

À l’image du récent Burning Days d’Emin Alper (sorti en avril dernier), Nuit noire en Anatolie évoque, sans jamais le nommer, le rejet de l’homosexualité (réelle ou supposée) en jouant d’une topographie accidentée (des failles, des gouffres, des montagnes), symbolique des défis d’une évolution des mentalités qui peine à s’imposer.

Nuit noire en Anatolie d’Özcan Alper, Outplay Films (1h54), sortie le 14 février.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur