Artiste figuratif protéiforme, Thomas Lévy-Lasne fixe sur toile ou sur papier ces moments fugaces, parfois banals, de la vie contemporaine qui filent sans qu'on ne s'y attarde. À partir de photographies, il reproduit en peinture ce qu'il voit de façon presque maniaque, tout en y incorporant, à l'envi, quelques changements infimes. Dans La Fête (éd. de La Ménagerie), un livre qu'il publie avec l'écrivain Aurélien Bellanger, il expose ces aquarelles colorées et vivantes, des images où le détail microscopique prend de l'importance. On a rencontré ce touche-à-tout friand d'expériences simples, mais audacieuses, entre références classiques et considérations contemporaines.


Spontanément, on range Thomas Lévy-Lasne du côté des artistes hyperréalistes. Et on est vite surpris lorsqu’il se revendique davantage d’un héritage classique : « Chez les hyperréalistes, l’enjeu, c’est de retrouver la neutralité de la photographie. » Lui, sans se soucier de cette pseudo-objectivité, se considère comme un peintre/dessinateur qui « joue le jeu d’une certaine tradition », celle d’un Courbet ou d’un Vermeer : « Je fais de la recomposition. D’autres le faisaient avec des dessins, moi j’utilise Photoshop et un iPad. » En nous montrant sur son smartphone les accrochages et l’impression en géant d’aquarelles visibles lors de ses dernières expositions, il nous explique qu’il a voulu « ouvrir des perspectives » au spectateur. Et de ces moments intimes où nous voyons le dégoût, la honte ou l’ennui – fêtes, vacances, séances de galère sur des sites pornos ou même une agonie à l’hôpital -, lui voit une infinité de possibles permise par la matière : « On nous vend le monde des apparences comme ignoble. Or, il existe, ce qui suffit pour ma part à le trouver et le rendre beau. Je veux être un exhausteur de goût. » Et de citer Robert Filliou (1926-1987), figure du mouvement Fluxus qui disait : « L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art. » Et c’est vrai qu’en feuilletant La Fête, on a tout de suite envie d’en être.

16-Fête-76-(15x20cm-aquarelle-sur-papier) (1)

Fête 76, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2016 (collection particulière)

16-Fête-77-(15x20cm-aquarelle-sur-papier) (1)

Fête 77, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2016 (collection particulière)

16-Fête-80-(15x20cm-aquarelle-sur-papier)

Fête 80, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2016 (collection particulière)

thomaslevylasnefete15 (1)

Fête 20, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2010 (collection particulière)

thomaslevylasnefete12

Fête 12, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2010 (collection particulière)

thomaslevylasnefete66

Fête 66, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2015 (collection particulière)

thomaslevylasnefete47 (1)

Fête 47, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2012 (collection particulière)

thomaslevylasnefete43 (1)

Fête 43, aquarelle sur papier 15 x 20 cm, 2012 (collection particulière)


Aurélien Bellanger et Thomas Lévy-Lasne, La Fête 
60 pages, 25€, éd. de la Ménagerie
Site web de Thomas Lévy-Lasne : http://www.thomaslevylasne.com/
Crédit photo de couverture : Cédric Sartore.