Même s’il est danseur pro à l’École royale du ballet d’Anvers, il a fallu que Victor Polster redouble de discipline pour tenir le rôle de Lara, qu’il incarne avec ténacité et douceur dans Girl du Belge Lukas Dhont. D’abord, parce que c’était sa toute première expérience au cinéma. Ensuite, parce que ce personnage d’apprentie danseuse semblait complexe à jouer, entre doutes d’adolescente et réflexions liées à sa transidentité, entre contraintes liées à sa vocation artistique et sentiment d’urgence ayant trait à sa transition. « Ce que j’ai aimé dans le script, c’est qu’il se focalisait vraiment sur le ressenti de Lara. Les gens autour d’elle ont beau lui donner beaucoup d’amour, elle se sent mal parce qu’elle n’a pas encore le corps dans lequel elle veut être », affirme ce fan de Marion Cotillard (« surtout dans Dikkenek ») né à Bruxelles en 2002. À l’avenir, il aimerait poursuivre en tant qu’acteur, mais aussi intégrer la Nederlands Dans Theater de La Haye, une compagnie « en avance sur tout le monde », selon lui. Déterminé, Victor assure qu’il va beaucoup travailler pour ça. On lui fait confiance.

(c) Julien Lienard

(c) Julien Lienard


Girl de Lukas Dhont
Diaphana (1 h 45)
Sortie le 10 octobre