Avant Cloud Atlas, la démesure des Wachowski éclatait au grand jour avec Matrix. La tête dans les nuages… et dans la matrice. Dans Cloud Atlas, les cinéastes déploient une audacieuse intrigue qui mêle les destins de six personnages à la grande histoire. Dans le premier volet de la trilogie Matrix, Neo (Keanu Reeves) se trouve lui aussi confronté aux croisements des réalités et doit appréhender l’existence de la matrice, que l’on « superpose à [son] regard pour [lui] faire oublier la vérité », selon les mots de son mentor Morpheus. Un vrai travail de l’esprit, comme dans cette séquence où Neo, attendant d’être reçu par l’Oracle, avise un enfant en train de tordre une cuillère par l’esprit…


(L’enfant aperçoit Neo qui l’observe, et la cuillère se redresse immédiatement. Neo s’approche de lui, s’accroupit et prend la cuillère, que l’enfant lui tend.)
L’ENFANT : N’essaye pas de tordre la cuillère, car c’est impossible.
(Neo regarde la cuillère. L’enfant marque une pause, puis reprend.)
L’ENFANT : Tu dois essayer de te concentrer pour faire éclater la vérité.
(Interpellé, Neo regarde l’enfant.)
NEO : Quelle vérité ?
L’ENFANT : La cuillère n’existe pas.
NEO : La cuillère n’existe pas…
L’ENFANT : Et là, tu sauras que la seule chose qui se plie, ce n’est pas la cuillère, c’est seulement ton reflet.(Neo tient la cuillère devant lui et la fixe intensément. Au bout de quelques instants, celle-ci se plie une nouvelle fois. Une femme surgit brutalement, interrompant l’exercice.)
LA FEMME : L’Oracle peut vous recevoir.


Matrix d’Andy et Larry Wachoswki, scénario d’Andy et Larry Wachowski (1999)
Disponible en DVD (Warner Bros.)