Entrer votre recherche

Tags:

Séries: « The Outsider », une adaptation puissante et sombre de Stephen King

Partager

Adaptation d’excellente facture d’un roman de Stephen King, ce thriller surnaturel envoûte par sa noirceur insondable. Dans le pilote, impeccablement réalisé par un Jason Bateman également présent devant la caméra dans le rôle d’un enseignant accusé du meurtre d’un enfant, une infinie détresse nimbe chaque plan et entoure chaque protagoniste. Et pour cause. Quelque chose d’inéluctable plane sur cette petite bourgade, et très vite les certitudes vacillent : le soir du meurtre, le suspect a été formellement identifié sur les lieux du drame et était filmé au même moment assistant à une conférence à cent kilomètres de là… Le mystère va s’épaissir, mais le démêler n’aura rien d’une partie de plaisir – à l’écriture, Richard Price (Clockers, The Wire) y veille, aidé par une bande originale aux élans solennels signée du binôme Danny Bensi et Saunder Jurriaans (Boy Erased, Enemy). The Outsider s’inscrit dans la lignée des grandes fresques télé à suspense, en tête desquelles la saison 1 de True Detective, travaillée par la même notion de lutte contre un mal absolu. Si l’on accepte bien volontiers de se laisser submerger par les ténèbres, c’est parce que le récit laisse filtrer un rai de lumière en confiant l’enquête sur l’affaire à deux beaux personnages : la détective privé atypique Holly Gibney (Cynthia Erivo) et le flic cartésien Ralph Anderson (l’Australien Ben Mendelsohn, toujours parfait). Avec eux, comme déjà avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson dans True Detective, on a l’impression que la lumière a, peut-être, une chance de l’emporter sur l’obscurité. • GRÉGORY LEDERGUE

The Outsider : Saison 1 sur OCS
Image: Copyright OCS

À voir aussi 

LA MAISON DES BOIS

Arte a la bonne idée de proposer sur son site en accès gratuit jusqu’au mois de mai l’intégrale de cette minisérie réalisée en 1971 pour l’ORTF par Maurice Pialat. Le cinéaste y suit, sur un scénario de René Wheeler, la vie d’un village en 1917. Une immersion saisissante dans une France rurale de la Première Guerre mondiale plus vraie que nature. 

LA MAISON DES BOIS : Intégrale sur arte.tv

WORK IN PROGRESS

Face à une offre sérielle pléthorique, dur pour les petits projets comme Work in Progress de se faire remarquer. Drôle et touchant, cet autoportrait de la créatrice Abby McEnany en quadra lesbienne dépressive – dont la psy meurt lors d’une consultation ! – rappelle pourtant que la télé se prête au moins autant aux chroniques intimistes qu’aux blockbusters. 

WORK IN PROGRESS : Saison 1 sur CanalPlay

THE STAIRCASE

Encore dépourvue de diffuseur officiel, cette adaptation de la série documentaire multiprimée Soupçons de Jean-Xavier de Lestrade est en développement du côté d’Annapurna Television. Et pour jouer le rôle de Michael Peterson, le romancier accusé du meurtre de sa femme, la société de production n’a pas lésiné : elle s’offre Harrison Ford. 

THE STAIRCASE : Saison 1 prochainement

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.