Tapez pour chercher

Culture Homepage News News newshome sélectionhome

Kompromat sort un nouvel EP : « Le Brigand et le Prince »

Partager

C’est l’histoire de deux Français qui prennent un nom russe pour faire de la techno allemande. Si le concept derrière Kompromat ressemble à une blague de cour de récré, la musique imaginée par Vitalic et Julia Lanoë (Mansfield. TYA, Sexy Sushi) n’est pas non plus sans lien avec l’enfance.

L’enfance de l’art, d’abord, sous forme d’un rappel très conscient de la fin des années 1970, quand les punks échangeaient leurs guitares pour des synthétiseurs et qu’une esthétique froide, agressive et industrielle se diffusait en Europe par l’intermédiaire de D.A.F. (qu’ils reprennent sur Le Brigand et le Prince EP, qui sort le 22 novembre), Malaria! ou Fad Gadget (à qui ils ont emprunté le goudron et les plumes sur la pochette de l’album). C’est aussi un retour à l’insouciance des premiers pas : loin de l’electro maximaliste et compressée de La Mort sur le dancefloor, leur première collaboration en 2012, ils opèrent par soustraction (de sons, d’effets, de textes) pour renouer avec une efficacité intuitive, poétique et dangereuse dans la relation entre voix et machines.

A lire aussi : Niemand, le clip ultra-rêveur de Bertrand Mandico pour Kompromat

A lire aussi : Rebeka Warrior, quelle cinéphile es-tu?

Pas question pour autant de sombrer dans la nostalgie ou la régression : si Kompromat reste pertinent, c’est parce qu’il n’oublie pas de s’adresser aux gamins d’aujourd’hui, accros aux kicks surpuissants et aux illuminations nocturnes (les textes de Julia Lanoë côtoient de nouvelles profondeurs), sans qui les dancefloors seraient désespérément vides. Après un Trabendo complet en avril dernier et une tournée des festivals, le duo viendra occuper La Cigale avec un show bien rodé, plein de lasers aveuglants et d’appels à la transe, conçu pour les vrais jeunes et tous ceux qui refusent de grandir. Pas de jouvence sans expérience.

Le 12 décembre à la Cigale

Tags:

Vous pourriez être intéressé par