Entrer votre recherche

À voir : Le court-métrage « Killing Klaus Kinski » imagine le sacrifice de l’acteur fou sur le tournage de « Fitzcarraldo »

Partager
Avec Klaus Kinski et Claudia Cardinale, ce film maudit de Werner Herzog, tourné au coeur de la forêt amazonienne au prix de mille difficultés, est à revoir sur Arte. À l’occasion, on vous propose de revoir ce court-métrage dans lequel le réalisateur Spiros Thathoulopoulos imagine ce qui se serait passé si le réalisateur avait accepté de livrer Klaus Kinski, son acteur avec qui il avait des relations houleuses, aux mains des aborigènes. 

C’est l’un des mythes le plus dingos de l’histoire du cinéma : pendant l’éreintant tournage du chef d’œuvre de Werner Herzog, Fitzcarraldo (1982), les aborigènes d’Amazonie qui participaient au film étaient fatigués des débordements (insultes, bagarres…) de Klaus Kinski. Ils auraient alors proposé au réalisateur allemand de lui rendre la vie plus facile en tuant carrément le comédien, qu’ils surnommaient « Yellow Head ». Herzog a déjà raconté son refus de cette charmante proposition mais le court métrage Killing Klaus Kinski, signé par le réalisateur Spiros Thathoulopoulos, imagine, le temps d’un virtuose plan-séquence, ce qui se serait passé s’il avait accepté le sacrifice. En gros, Kinski aurait morflé sous les fléchettes.

—>>> À LIRE AUSSI : Séquence-pépite : le pétage de plombs de Klaus Kinski sur le tournage de « Fitzcarraldo » de Werner Herzog

Voilà une vidéo du (vrai) tournage, archive dont Stathoulopoulos s’est inspiré.

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.