Entrer votre recherche

Pour commémorer la mémoire d’Albert Uderzo, revoyez en famille « Les Douze travaux d’Astérix »

Partager

Albert Uderzo, créateur avec René Goscinny des aventures d’Astérix et d’Obélix, est décédé à 92 ans, nous apprend Le Monde. Pour saisir l’immensité de son talent, on ne peut que vous conseiller de (re)voir en famille le dessin-animé Les Douze travaux d’Astérix.

Il y a les enfants toujours captivés qui s’esclaffent de génération en génération. Il y a les adultes qui rouvrent les albums une fois devenus grands et qui comprennent soudain quarante jeux de mots qui leur avait échappé. Il y a les puristes pour qui Astérix et Obélix sont indissociables du duo Goscinny-Uderzo et pour qui leurs aventures n’avaient plus la même saveur après le décès prématuré de René Goscinny en 1977.

Si « nos ancêtres les Gaulois » sont passés de mode à l’école, on a toujours pu compter sur Astérix et Obélix pour faire le lien avec l’Antiquité. La série BD aux 380 millions d’exemplaires vendus est indéniablement celle qui a fait le mieux connaître René Goscinny et Albert Uderzo, mais il faut aussi rappeler que ce dernier a dessiné d’autres personnages dans des registres très différents : Oumpah Pah, Tanguy et Laverdure… Néanmoins, la grande œuvre de sa vie reste sans conteste « Astérix et Obélix », dont il a repris seul les aventures après la disparition de René Goscinny. Les tribulations de nos deux Gaulois se poursuivent sous sa plume jusqu’en 2009, date à laquelle il passe les rênes à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

Asterix au cinéma

Albert Uderzo et René Goscinny ont toujours entretenu un lien étroit avec le cinéma et en particulier le dessin animé. Passionnés par l’art de Walt Disney et peu satisfaits des précédentes adaptations de leurs œuvres, René Goscinny et Albert Uderzo ont créé les studios Idéfix en 1974. Sorti en 1976, Les Douze Travaux d’Astérix est la première production du jeune studio.

Dans ce film au scénario original, Astérix et Obélix répondent à un défi de César : s’ils parviennent à accomplir douze travaux inspirés d’Hercule, les irréductibles gaulois seront considérés comme des dieux et respectés comme tels. Accompagnés du lymphatique Caius Pupus, parviendront-ils au but ?

En 2016, à l’occasion de la publication de l’album du film, Albert Uderzo confiait : « Les animateurs sont les magiciens du dessin animé. Ils doivent être non seulement d’excellents dessinateurs, mais ils doivent avoir en plus le sens du mouvement en étant de bons comédiens, car ce sont eux qui donnent vie aux personnages. » En revoyant Les Douze Travaux d’Astérix, qui n’a pas pris une ride depuis plus de 40 ans, force est de constater qu’il a parfaitement atteint son but.

 

Les Douze Travaux d’Astérix, à revoir en VoD ici pour 2,99€.

 

Fun fact : Astérix était récemment revenu sur le devant de l’actualité lorsque l’on s’est rendu compte qu’un des Romains d’Astérix et la Transitalique (Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, 2017) avait reçu le surprenant patronyme de… Coronavirus.

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.