Entrer votre recherche

Le film du soir : « Rocksteady : The Roots of Reggae » de Stascha Bader, sur mk2 Curiosity

Partager

Ce soir, on vibre au son langoureux du rocksteady, apparu en Jamaïque dans les années 1960 juste avant le reggae, grâce à ce documentaire musical touchant qui marque les retrouvailles des plus grandes figures de cette musique plus politique qu’elle n’en a l’air. À voir (et écouter) gratuitement jusqu’à mercredi sur mk2 Curiosity. 

Mise à jour 2/09/2020 : ce film n’est plus disponible. Retrouvez tous les films Curiosity mis en ligne ici.  

Le saviez-vous ? Les New-Yorkais de Blondie n’ont pas du tout composé le culte « The Tide is High », pas plus que le groupe allemand Boney M. n’est à l’origine de la chanson bien connue de tous les bourlingueurs discos du samedi soir « By The Rivers of Babylon ». Ces deux titres, repris par de nombreux musiciens dans le monde, sont en réalité des standards du « Rocksteady », genre musical né en Jamaïque juste après la Proclamation d’indépendance en août 1962, et peu de temps avant l’apparition du reggae, mondialement popularisé par Bob Marley.

À VOIR AUSSI >> Black Panthers d’Agnès Varda, une archive de Jean-Pierre Léaud et François Truffaut… ils sont dans l’épisode 12 de mk2 Curiosity

À l’occasion des retrouvailles entre les plus grands musiciens du genre, qui ont décidé à la fin des années 2000 de sortir un best-of et entamer une tournée, le réalisateur suisse Stascha Bader a décidé de reconstituer l’histoire injustement méconnue de cette musique lente, ralentie – une transformation du ska, rythme à quatre temps, en tempo binaire. En partant à la rencontre de celles et ceux qui l’ont créé (Derrick Morgan, Hopetown Lewis, Stranger Cole…), il mêle dans ce documentaire à la simplicité agréable des scènes d’immersions en studios ou dans des lieux emblématiques du rocksteady (comme la célèbre école catholique Alpha Boys) et de précieuses archives datant des années 1960, qui révèlent la soif de liberté du peuple jamaïcain après des siècles de colonisation. À l’effervescence suscitée par la Proclamation d’indépendance du pays (l’arrivée massive d’investisseurs, de touristes et la multiplication de projets gouvernementaux), ces musiciens jamaïcains ont opposé ces sonorités calmes, tranquilles, reposantes et sensuelles. Comme pour panser en douceur les plaies du passé. 

D’autres films sont à découvrir sur mk2 Curiosity. 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.