Entrer votre recherche

L’art du confinement #14 : P.R2B, Daphné Hérétakis… les bonnes idées des artistes pour nous occuper

Partager

Confinement oblige, on est (re)partis à la pêche aux bonnes idées lancées par des artistes qui ont partagé sur leurs réseaux de beaux projets culturels et participatifs. Petit tour d’horizon bienvenu pendant ces périodes d’isolations.

La reprise made at home de « Cosmic Dancer » par P.R2B

Pauline Rambeau de Baralon, alias P.R2B, est aussi à l’aise avec le cinéma que derrière un micro. Alors quand elle est confinée, elle réfléchit et se repasse les images de ses films fétiches : La Jetée de Chris Marker, Dancer in the Dark de Lars von Trier… Et puis Billy Eliott, dans lequel le jeune Billy (incarné par Jamie Bell) danse sur la musique de T-Rex. Ni une ni deux, P.R2B traduit les paroles et se met elle aussi à danser en chantant sur son lit, pour offrir un ballet musical qu’on n’est pas prêt d’oublier.

Pompéi dans votre salon

Une semaine après la mise en place du confinement devait s’ouvrir l’exposition du printemps au Grand Palais. Consacrée à la cité enfouie de Pompéi, elle s’annonçait formidable… Mais ce sera donc pour plus tard. Pour nous faire patienter, la RMN propose du contenu sur le site du Grand Palais : on peut donc visiter l’exposition, écouter en podcast les audioguides, télécharger le livret-jeux pour les 7/11 ans…

Mais pas seulement ! Des contenus exclusifs spécial confinement sont également disponibles, comme des puzzles-mosaïques, ou encore une statue de Livie qui apparaît grâce à la magie de la réalité virtuelle au milieu de votre salon.

Les courts-métrages du Fresnoy – Studio national des arts contemporains

Le Fresnoy, c’est l’école de cinéma expérimentale qui soutient des projets artistiques audacieux et hors-cadres. Fermés pour cause de confinement, leur parade a consisté à créer un site, Open Canal, qui propose chaque jour un court-métrage sélectionné et présenté par un membre de l’équipe. Et il y a des choses absolument superbes. On adore par exemple le film de Daphné Hérétakis, Save my soul, qui recrée par son montage et son ton décousu les pensées ressassées à la fin d’une relation, entre éclairs de génie et pensées futiles. Magnifique donc, mais à regarder avec le coeur bien accroché.

 

Image de fond : © DR

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.