Entrer votre recherche

SUPERCUT : l’étreinte dans les films de John Cassavetes

Partager

La Cinémathèque Française consacre une rétrospective au cinéaste américain, disparu il y a 30 ans. Dans ses films (Shadows, Une Femme sous influence, Opening Nights…), les personnages apparaissent souvent seuls, perdus d’une manière ou d’une autre, et semblent être mus par une seule chose : le besoin d’aimer, d’être aimé. Avec ce supercut, on rend hommage à la manière profonde et bouleversante dont il filmait ses personnages se serrer dans les bras.

Rétrospective John Cassavetes à la Cinémathèque française, du 30 mai au 22 juin

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.