Entrer votre recherche

[FOCUS] 3 histoires de capitalistes qui changent de c(h)amp

Partager

Avec Dark Waters, le cinéaste esthète américain Todd Haynes signe un thriller écologiste qui surprend par son traitement réaliste et dépouillé. Retour sur ces agents du capitalisme qui, comme le héros du film, s’en retournent à la terre.

Inspiré d’un article de Nathaniel Rich publié en janvier 2016 dans les colonnes du New York Times, et nourri par le cinéma politique paranoïaque d’Alan J. Pakula (Les Hommes du président, 1976), Dark Waters s’intéresse à l’histoire vraie de Robert Bilott (Mark Ruffalo), avocat dans un gros cabinet, qui change de camp pour défendre des fermiers de Virginie plutôt que la compagnie chimique qui empoisonne leurs terres. De retour sur le sol enneigé où il passait son enfance, il observe son monde se décomposer.

En 2013, Gus Van Sant filme une histoire assez similaire avec Promised Land. Il met en scène le voyage de Steve Butler (Matt Damon), un employé d’une compagnie pétrolière bien résolu à venir exploiter un gisement de gaz de schiste dans une bourgade de Pennsylvanie, au détriment de ses habitants. Déguisé pour l’occasion en homme du peuple, il débarque dans ce coin oublié de l’Amérique pour un voyage dont il ne ressortira pas indemne.

Lorsqu’ils écrivent Promised Land, les acteurs Matt Damon et John Krasinski ont une référence en tête : le film anglais Local Hero de Bill Forsyth (1984), dans lequel un Américain du nom de MacIntyre est choisi pour ses supposées origines écossaises par son patron (Burt Lancaster) afin d’aller construire une usine pétrochimique sur une plage du nord de l’Écosse. Il débarque en costume de ville avec son attaché-case et foule le sable sans se douter que les fantômes s’apprêtent à venir troubler son périple sous la forme de sirènes, d’ancêtres mystérieux et d’aurores boréales. 

• CHARLES BOSSON

Copyrith D.R

Copyright Participant & Killer Films

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.