Entrer votre recherche

Tags:

Little Simz, rap de caractère

Partager

Maturité. C’est le premier mot qui nous vient à l’écoute du premier album de Little Simz. Cela peut paraître étonnant s’agissant d’une artiste âgée de seulement 21 ans, mais jetez-donc un œil à son CV. Depuis 2010, en plus d’une carrière d’actrice dans deux séries pour ados, elle a déjà aiguisé son flow sur une dizaine de mixtapes. Malgré le buzz dont elle fait l’objet – Kendrick Lamar, Yasiin Bey (aka Mos Def), Snoop Dogg et Andre 3000 l’ont couverte de louanges –, la Londonienne n’est toujours pas signée sur une major. Son disque A Curious Tale of Trials + Persons sort sur son propre label, en indé. Une situation paradoxale que l’intéressée prend avec philosophie. « Avant, je pensais que c’était important d’être signée. Maintenant, je sais que ce n’est pas nécessaire pour faire la musique que j’ai en tête ; même si ça demande beaucoup de boulot. » Allergique au compromis, cette fan de Lauryn Hill sait ce qu’elle veut, et surtout, ce qu’elle ne veut pas : « Avoir des regrets, pour avoir obéi à des exigences contractuelles. » « Ma carrière, je la construis depuis que j’ai 9  ans, poursuit-elle sans sourciller, donc je ne vais pas abandonner maintenant. Ce n’est pas comme ça que j’ai été éduquée. Il y aura des obstacles, mais sur la longueur les choses vont tourner en ma faveur. » On ressent cette détermination d’acier dans sa manière de rapper, pleine de rage et d’aplomb, et dans son discours conscient (sans être plombant) sur la célébrité, notamment, et sur la place des femmes dans la société – « Women can be kings ! » rappe–t-elle.
Ailleurs, elle brocarde le rap de 2015 : « Ils ne parlent que de fric et de filles à peloter. Qu’est-il arrivé au contenu ? » tout en nous confiant apprécier l’hédonisme d’un Young Thug. « Il faut aussi savoir s’amuser, c’est une question d’équilibre. Comme au cinéma, dans la musique, il peut y avoir des comédies, des drames, des romances. Moi, je suis quelque part entre le documentaire, le drame et le film d’action. » Un cocktail de feu.

Tags:

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.