Entrer votre recherche

L’art du confinement #16 : David Hockney, Christiane Taubira… les bonnes idées des artistes pour nous occuper

Partager

Confinement oblige, on est (re)partis à la pêche aux bonnes idées lancées par des artistes qui ont partagé sur leurs réseaux de beaux projets culturels et participatifs. Petit tour d’horizon bien venu pendant ces périodes d’isolations.

 

Les dessins printaniers de David Hockney, confiné en Normandie

David Hockney, l’immense artiste anglais, s’est installé en Normandie depuis mars « car c’est bien moins cher que le Sussex » a-t-il dit à la BBC. Juste à temps pour y passer le confinement, donc. Accompagné de deux assistants et de son chien Ruby, il semble prendre les choses avec sérénité et assiste aux floraisons de son 83e printemps. Il en résulte des œuvres simples, réduites à l’essentiel et qui incarnent parfaitement l’atmosphère printanière. Et ne vous fiez pas à la ligne un peu naïve : toujours à la pointe du progrès, David Hockney dessine désormais sur son Ipad.

© David Hockney

 

La lettre de Guyane de Christiane Taubira

Pour cause de confinement, Radio France bouleverse ses programmes culturels. Tous les jours à 8h55, Augustin Trapenard nous lit une « lettre d’intérieur » envoyée par une personnalité culturelle de premier plan. Après Ariane Ascaride ou Annie Ernaux, c’est Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux et femme de lettres, qui s’est prêtée à l’exercice.

Il en résulte un petit texte court, qui nous apporte à la fois une échappée dépaysante vers ce territoire proche et lointain qu’est la Guyane, ainsi qu’un recentrement sur les démunis, les précaires, ceux qui sont le plus affectés par le confinement. Un texte simple et nécessaire, à retrouver ICI sur France Inter.

© AFP / Jewel Samad
L’opéraoké de l’Opéra Comique

En plus de mettre en ligne gratuitement ses spectacles, l’Opéra Comique réactive une initiative originale pour tous les chanteurs d’opéra sous la douche : l’Opéraoké. On commence par s’échauffer et s’exercer grâce à leur playlist de tutoriels, et puis on tente d’entonner la Barcarolle d’Offenbach : « Ô, belle nuit d’amour ! Ah ! souris à nos ivreeeeeeeesses ! » Alors alors, qui y arrive ? Si vous vous trouvez bon (ou drôle), partagez vos vocalises avec le hashtag #OperaokeChallenge !

 

Image de fond : Do remember they can’t cancel the spring, David Hockney (2020) © David Hockney

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.