Entrer votre recherche

Tags:

Scène culte : Funny Games de Michael Haneke

Partager

(La voix de Paul retentit.)
Paul : Froid. Glacé. (La mère de famille, Anna, apparaît.) Froi-oid !
(Elle se retourne, croise les bras, défiant un instant le tortionnaire, et repart à la recherche du chien.)
Paul : Ça se réchauffe, ça se réchauffe… (Elle s’avance vers l’endroit où est garé le break familial.) Encore plus chaud… (Elle tente à droite.) Froid. (Elle se baisse pour regarder sous un amas de branchages.) Froid, froid, froid. (Elle lui lance un regard et passe à côté de la voiture.) Froid !
(Pendant qu’elle fait le tour du véhicule, Paul apparaît et adresse un clin d’œil appuyé à la caméra, sourire en coin. Elle se dirige vers la gauche de la voiture, repoussant, énervée, une branche.)
Paul : Glacé.
(Elle continue d’avancer.)
Paul : Froi-oid !
(Elle retourne vers la voiture.)
Paul : Ça se réchauffe… Plus chaud… (Tandis qu’elle se rapproche du véhicule) Brûlant !
(Elle s’arrête et regarde à l’intérieur ; ouvre la portière : le cadavre du berger allemand s’écroule à ses pieds.)

Tags:
Article précédent

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.