Cinéma Homepage

Lauren Bastide, quelle cinéphile es-tu?

L’actrice que tu admirais à 13 ans?
Alicia Silverstone dans les clips d’Aerosmith, où elle était avec Liv Tyler, en short en jean, à draguer des mecs, à piquer des trucs dans les magasins, à se percer le nombril – j’ai tout fait pareil ! Et puis dans Clueless. C’est vraiment un film culte. Je l’ai revu récemment, et ça a hyper bien vieilli – je l’ai même trouvé carrément féministe !

Le film que tu as vu trois cents fois ?
Les Demoiselles de Rochefort. Je le connais par cœur, je peux réciter tous les dialogues et toutes les chansons. D’ailleurs, il y a une réplique du film dans le générique de La Poudre.

Trois réalisatrices que tu aurais aimé interviewer pour La Poudre ?
Delphine Seyrig – je suis fascinée par sa beauté, son étrangeté, sa radicalité féministe… Elle a fait beaucoup pour le droit à l’IVG, et elle a réalisé un docu complètement culte, Sois belle et tais-toi ! J’ai découvert récemment Alice Guy, une réalisatrice du tournant du xxe siècle qui a été complètement invisibilisée, alors que c’était l’une des pionnières du cinéma – ils étaient trois à faire des films à l’époque ! Ses films étaient très engagés, elle mettait en scène les femmes de manière dégenrée avec un grand sens de l’humour, très satirique par rapport au comique un peu con-con des films muets de l’époque. Et Ava DuVernay, pour son côté pionnier aussi – c’est l’une des premières réalisatrices noires à travailler sur une grosse production, à avoir été aux Golden Globe pour Selma, un film que j’adore.

Le film sexiste que tu n’as pas pu regarder plus de trois minutes ?
Y en a plein, mais la série des Very Bad Trip, c’est vraiment au-dessus de mes forces.

Les trois films qui ont bercé ton enfance ?
J’ai été biberonnée au Roi et l’Oiseau, qui est un vrai chef-d’œuvre. Je l’ai racheté pour mes enfants, et je me suis rendu compte à quel point Hayao Miyazaki avait été influencé par Paul Grimault – certains motifs, tout le côté dystopique… Le Magicien d’Oz, ma VHS était complètement flinguée tellement je l’ai regardée. Et Le Roi lion, le meilleur Disney pour moi – « Papa, papa… Réveille-toi… », ça marche à chaque fois.

Trois héroïnes de film avec qui tu aimerais partir en vacances cet été ?
Dounia et Maimouna, les meufs de Divines – elles sont trop cools, il y a une vérité dingue dans ces personnages. Je me verrais bien avec elles à flamber à L.A. Sinon sur une île grecque, dans une maison au bord d’une plage déserte avec Carol, l’héroïne du film de Todd Haynes, jouée par Cate Blanchett.

[info]www.nouvellesecoutes.fr/la-poudre[/info]

Raphaëlle Simon

Enchantée par son stage à TROISCOULEURS en 2008, elle est depuis deux ans revenue en qualité de rédac chef adjointe. Née un vendredi 13 rue des Martyrs, elle des origines cosaques et berrichonnes. Elle aime Romy Schneider chez Sautet, Amalric chez Desplechin, de Niro chez Scorsese. Et aussi dormir dans des cabanes, l'heure d'été, les jeux de mots et les dessins. Mais surtout les pandas roux du Jardin des Plantes.

  • 1