Entrer votre recherche

« Gone Girl » de David Fincher sur France 3 ce soir : secrets et mensonges

Partager

Faux-semblants, jeux de rôle, figures du double : dans Gone Girl, diffusé ce soir sur France 3 à 21h05, David Fincher s’évertue à faire tomber les masques, pour révéler ce qui se cache sous la surface. En 2014, l’actrice Rosamund Pinke, sublime interprète d’Amy, nous aider à y voir plus clair. 

Appuyée contre le torse de Nick Dunne, la tête blonde d’Amy Dunne s’abandonne aux caresses. En voix off, le mari confie avoir toujours voulu fracasser le crâne de son épouse pour découvrir ce qu’il contient. Dès son plan d’ouverture, Gone Girl confronte l’image du bonheur conjugal à une violence larvée et annonce son programme : mettre au jour ce qui est caché. Avec acharnement, la caméra de David Fincher ne cesse dès lors de scruter les visages de ses deux héros, masques de chair trompeurs. «Parfois, à la fin d’une journée de tournage, vous avez l’impression de n’avoir fait qu’effleurer la surface, confie l’actrice Rosamund Pike. Avec Fincher, vous n’avez jamais ce sentiment, car il gratte tout le temps, il veut toujours aller au-delà. »

À LIRE AUSSI : David Fincher : « Je ne m’intéresse au thriller que s’il me permet d’atteindre la satire »

La disparition inquiétante d’Amy intervient dès les premières minutes du film, et le montage fait alors alterner deux temps du récit : le présent de l’enquête policière, et des flashback qui révèlent peu à peu l’histoire du couple, de son idyllique rencontre à ses récentes disputes, effritant progressivement l’image du mariage heureux. Se dévoilent aussi les personnalités troubles de Nick et Amy : « C’est d’abord un couple très amoureux, souffle Rosamund Pike, même si chacun prétend être quelqu’un qu’il n’est pas tout à fait. »

Cette idée du jeu de rôle infuse tout le film, comme lorsque Nick répète avec son avocat avant de répondre aux questions d’une journaliste, ou qu’il cache certains éléments de sa vie privée à la police. Amy, quant à elle, est l’auteure reconnue d’une série de livres pour enfants dont l’héroïne s’appelle Amazing Amy, sorte de double fictionnel : « Amazing Amy est un personnage que ses parents ont façonné. Imaginez que l’on vous brandisse en permanence un miroir dans lequel vous voyez quelqu’un de meilleur à tous points de vue, plus beau, plus intelligent, plus sportif… Amy est une actrice. Elle est capable de présenter différentes versions d’elle-même. » Entre ces deux adeptes du trompe-l’œil, le film navigue jusqu’à un retournement spectaculaire – autre secret bien gardé, qu’on ne dévoilera évidemment pas ici.

Image : © 20th Century Fox

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.