Entrer votre recherche

Fin de tournage pour « En attendant Bojangles »de Régis Roinsard, avec Romain Duris et Virginie Efira

Partager

Le réalisateur de Populaire et Les Traducteurs, Régis Roinsard va diriger Romain Duris et Virginie Efira dans En attendant Bojangles. 

Après le succès critique de son premier film Populaire en 2012, le réalisateur Régis Roinsard (qui avait signé des clips pour Jane Birkin ou encore Étienne Charry, puis les films Populaire et Les Traducteurs) s’apprête à terminer dans quelques jours le tournage d’En attendant Bojangles, son troisième long-métrage, comme le rapporte Cineuropa. Adapté du roman éponyme d’Olivier Bourdeaut paru en 2016, le film sera co-écrit par Romain Compingt, déjà à l’oeuvre sur Populaire et Les Traducteurs – et également co-scénariste de l’intense Divines (2016) d’Houda Benyamina.

Le cinéaste retrouvera Romain Duris pour la seconde fois, et celui-ci sera accompagné de Virginie Efira, Grégory Gadebois et Solan Machado-Graner. En attendant Bojangles racontera l’histoire de Camille et Georges, un couple heureux qui ne vit que d’amour et de fête, et aime particulièrement danser sur la musique Mr Bojangles – morceau de l’artiste country Jerry Jeff Walker repris par Nina Simone -, avant que Camille n’aille trop loin et mette en péril le cercle familial. Face à cette situation critique, Georges et son fils Gary vont tenter de préserver cet équilibre et d’éviter le pire.

Le résumé du livre par l’éditeur :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.

Après le concours de vitesse dactylographique dans Populaire – dans lequel le personnage de Louis Béchard (Romain Duris), patron d’une compagnie d’assurance, coachait Rose Pamphyle, sa secrétaire surdouée interprétée par Déborah François, à la fin des années 1950 – et les tensions entre des traducteurs venus de plusieurs pays enfermés dans un bunker pour traduire un livre mystérieux dans Les Traducteurs, Régis Roinsard s’aventure désormais sur le terrain du drame familial.

Alors que le tournage touchera à sa fin le 13 mars, on vous laisse sur la magnifique reprise par Nina Simone de la musique écrite par Jerry Jeff Walker, en imaginant Romain Duris et Virginie Efira danser sur l’une des plus grandes voix du jazz.

Image: Copyright Thibault Grabherr/ Carole Bethuel

Esteban Jimenez

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.