Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Vidéo : Dans les films, l’improbable complémentarité du bleu et de l’orange

  • Trois Couleurs
  • 2017-08-28

Du pep’s. S’ils étaient davantage utilisés pour les posters, le bleu et le orange prennent désormais une place importante dans l’esthétique visuelle globale des films. Images à l’appui, la vidéo de Fandor nous montre comment les réals jouent avec ces deux couleurs, a priori pas très complémentaires. Avec plus ou moins de distance : dans Scott Pilgrim (2010), Edgar Wright s’en amuse. En arrière-plan d’une scène, il pose des affiches hyper tape-à-l’oeil. En réalité, tout ça n’a rien d’anarchique. En combinant des couleurs opposées dans la colorimétrie – comme le sont le orange et le bleu – on obtient un effet tout bête : le contraste. Et ça marque d’autant plus le spectateur. Pas bête, la guêpe. Plus d’astuces dans la vidéo.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur