Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Un supercut tendu en hommage au cinéma brut et sans concession de Sam Peckinpah

  • Trois Couleurs
  • 2017-11-16

Les balles fusent et la tension est palpable dans le cinéma de Sam Peckinpah, comme le montre l’intense supercut de Johanna Vaude. Dans La Horde sauvage (1969), Les Chiens de paille (1971) ou bien Pat Garrett et Billy le Kid (1973), le réalisateur – lui-même connu pour ses excès niveau drogues et alcools – ne lésine pas sur les scènes bien violentes, comme des combats sanglants, tout en nous tenant en haleine lors de courses-poursuites fascinantes. Et ça, mon p’tit gars, c’est  l’esprit western. Parfait timing en plus de ça : Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia ressort, à partir du 22 novembre, en version restaurée.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur