CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Théo Laglisse : « J’ai voulu montrer Marseille brute, vivante, colorée »

  • Quentin Grosset
  • 2022-11-07

Au festival international du film indépendant de Bordeaux (FIFIB), il présentait son court métrage « Virée sèche », qui porte toutes ses angoisses sur l’urgence climatique à travers un trip virtuose dans un after de rave où l’eau vient à manquer.

Né en 1995 en Haute-Savoie, Théo Laglisse a capté à 8 ans qu’il se passait quelque chose autour du dérèglement climatique. En 2003-2004, il a été percuté par la canicule record, la sortie du film catastrophe Le Jour d’après de Roland Emmerich, et des docu-fictions alarmants sur le réchauffement de nos écosystèmes. Cette inquiétude, il la transcende à travers Virée sèche. Un cri d’alerte à travers la fuite frénétique en after techno de Jordane et de sa petite sœur qui, perdues entre des raveurs intoxiqués, cherchent à s’hydrater tandis qu’une coupure d’eau touche Marseille – ville où habite Théo, passé par l’ENSAV, à Toulouse, et la School of Visual Arts de New York.

Vu au FIFIB : « Virée sèche », l’after speedé et déshydraté de Théo Laglisse

Lire l'article

« Je m’intéresse à la question du déni, on a une responsabilité, et en même temps on danse, on se dit qu’on verra », explique le cinéaste. Avec son air de doux raveur, il nous transporte au cœur de la transe des corps et de leur descente, faisant convulser l’image dans un déchaînement de couleurs sursaturées, de flashs aveuglants et de gabber furieux. « J’ai voulu montrer Marseille brute, vivante, colorée. C’est une ville où il y a tout un réseau souterrain de raves, on s’approprie l’espace. » Auteur de plusieurs courts (le  tendre et très psyché Wash Me Tender, ou le documenteur-road movie acid Leave No Trace…), il prépare un nouveau film, Laser Love Tornado, un « teen movie gothique pour adultes égarés », qu’il aimerait peut-être filmer dans les montagnes de Haute-Savoie, qu’il voit fondre et s’ébouler.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur