Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

SIX FEMMES PUISSANTES : Rébecca Chaillon

  • Belinda Mathieu
  • 2022-05-12

Dans le sillage de la vague #MeeToo, les questionnements féministes se multiplient sur les scènes, à travers la performance, la danse, le cirque, l’art de la marionnette ou le théâtre. Porté par une poignée de chorégraphes et de metteuses en scène engagées, ce mouvement convoque corps et textes comme des outils d’émancipation pour dénoncer les discriminations et questionner les normes genrées. À l’heure où les femmes sont encore trop minoritaires sur les scènes, on dresse les portraits de six artistes déterminées à faire voler en éclat le patriarcat.

Intense et vorace, cette performeuse picarde d’origine martiniquaise déploie des pièces subversives aux accents burlesques qui mettent à mal les canons de beauté féminins. La trentenaire y exhibe son corps imposant, qu’elle enduit souvent de peinture ou d’autres liquides et qui devient un espace de résistance.

Spectacle : pourquoi il faut voir la puissante pièce « Carte Noire nommée Désir » de Rébecca Chaillon

Lire l'article

La lutte contre le sexisme et les LGBTQ-phobies traverse ses pièces, à l’instar d’Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute (2018), dans laquelle elle combat avec un humour cinglant les normes du foot, main dans la main avec l’équipe de footballeuses Les Dégommeuses. En 2021, sa pièce afro-féministe carnavalesque et jouissive Carte Noire nommée Désir sonnait comme un manifeste émancipateur des femmes afro-descendantes, porté par une légèreté salutaire.

Carte Noire nommée Désir de Rébecca Chaillon, en décembre au Nouveau Théâtre de Montreuil

Illustration : Anna Parraguette pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur