CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Oscars 2024 : avant Justine Triet, quels films français ont déjà été nommés ?

  • Trois Couleurs
  • 2024-01-24

Avec ses cinq nominations, « Anatomie d’une chute » pourrait intégrer le club très sélect des films français récompensés aux Oscars. Flashback, garanti sans trop de chauvinisme, sur ces cinéastes qui ont déjà conquis Hollywood.

Justine Triet, record woman ? En remportant la Palme d'or en mai 2023, elle devenait la troisième femme (après Jane Campion et Julia Ducournau) à glaner cette récompense suprême. Avant une razzia aux Golden Globes (où elle a chopé le prix du meilleur film étranger et celui du meilleur scénario), et 5 nominations aux Oscars, dans des catégories reines : meilleur montage, meilleure actrice pour Sandra Hüller, meilleur scénario original, meilleure réalisation et meilleur film. De quoi flatter un peu notre égo, et nous donner envie de jeter un regard en arrière, pour savoir quel(les) cinéastes ont déjà conquis les faveurs d'Hollywood.

« Anatomie d’une chute » de Justine Triet, vertiges du couple

Lire la critique

DEUX FILMS FRANÇAIS LAURÉATS DU MEILLEUR FILM

Quelles sont les conditions pour qu'un film français concoure aux Oscars ? Qu'importe la nationalité du long-métrage, il doit avoir été exploité au moins une semaine dans un cinéma de Los Angeles l'année qui précède. Si la langue n'est pas officiellement un critère de sélection, un film anglophone aura davantage de chances de figurer au palmarès des Oscars.

Depuis la création des Oscars en 1929, neuf longs-métrages produits ou coproduits par la France ont été en lice pour remporter l'Oscar du meilleur film. Il s'agit, dans l'ordre chronologique de : La Grande Illusion de Jean Renoir (1939), de Costa-Gavras (1970), Tess de Roman Polanski (1981), Atlantic City de Louis Malle (1982), Le Pianiste de Roman Polanski (2003), The Artist de Michel Hazanavicius (2012), Amour de Michael Haneke (2013), The Father de Florian Zeller (2021) et CODA de Sian Heder (2022). Parmi eux, seuls The Artist, hommage au cinéma muet, et CODA, remake de La Famille Bélier, ont remporté la statuette - ce qui ferait d'Anatomie d'une chute le troisième film français à repartir avec ce prix.

« Anatomie d’une chute » : les stars américaines en pâmoison

Lire l'article

Justine Triet est également nommée dans la catégorie Meilleure réalisation - elle est la seule femme à concourir, puisque Greta Gerwig, pourtant propulsée au box-office avec Barbie, a été écartée. Qui sont ses prédécesseurs ? Treize réalisateurs français, ou détenteurs d'une double nationalité, ont été nommé à l'Oscar de la meilleure réalisation.

Parmi eux : Claude Lelouch pour Un homme et une femme, François Truffaut pour La Nuit américaine, et, les trois derniers en date, Roman Polanski pour Le Pianiste en 2003, Michel Hazanavicius pour The Artist en 2012 et Damien Chazelle pour La La Land en 2017. Ces trois réalisateurs ayant remporté la statuette de la meilleure réalisation, Justine Triet deviendrait la quatrième (mais la première femme) française à obtenir cette distinction.

Golden Globes : « Anatomie d’une chute » de Justine Triet triomphe, encore !

Lire l'article

RECORD DE NOMINATIONS DEPUIS 2013

Depuis Amour de Michael Haneke (2013), c'est la première fois qu'un film français décroche autant de nominations aux Oscars. Cependant, The Artist de Michel Hazanavicius (2012) conserve le record du titre français le plus nommé aux aux Oscars. Sur dix citations, il en avait reçu cinq : meilleur film, meilleure réalisation, meilleur acteur pour Jean Dujardin, meilleure musique et meilleurs costumes.

Rappelons que dans cette compétition où les hommes dominent de façon écrasante, seules Kathryn Bigelow (pour Démineurs en 2010), Chloé Zhao (pour Nomadland en 2020) et Jane Campion (pour The Power of the Dog en 2022) ont décroché le Saint-Graal de la meilleure réalisation. Justine Triet pourrait aussi devenir la première Française à remporter la récompense du « meilleur scénario », même si plusieurs de ses compatriotes ont obtenu cette distinction, notamment Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven pour Un homme et une femme en 1967, Costa-Gravas pour Missing en 1983, et Michel Gondry et Pierre Bismuth pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind en 2005.

Justine Triet et Arthur Harari explorent les vertiges du couple dans le nouveau numéro de TROIS COULEURS

Lire l'article

Rappelons qu'Anatomie d'une chute n'a pas pu concourir à l'Oscar du meilleur film étranger, puisque la France a fait le choix de sélectionner La Passion de Dodin Bouffant de Trần Anh Hùng en shortlist, finalement pas retenu. Longue vie au film de Justine Triet, dont les 5 nominations consolatrices risquent bien de placer la France au Guinness des records (celui de notre cœur).

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur