CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • Portrait
  • Article
  • 3 min

Nouvelle star : Nils Othenin-Girard

  • Damien Leblanc
  • 2023-12-06

Révélé en 2017 par le poignant “Simon et Théodore”, cet acteur fantaisiste aux choix exigeants caresse des rêves bien précis pour le cinéma français.

Un jour, Nils Othenin Girard reçoit la visite de la directrice de casting Elsa Pharaon, qui cherche un ado pour Simon et Théodore de Mikael Buch (2017). Celui qui ne connaît jusque là que les stages de théâtre joue alors une scène de son film préféré, Princess Bride, et emporte le morceau.

 « Je pensais que le cinéma était une bulle mystique et impénétrable, mais il est soudain venu me faire “coucou”. » Dans la peau du colérique Théodore, il crève l’écran. « J’avais 14 ans et une relation assez conflictuelle avec l’école. Ce film était une super première expérience avec une petite équipe de trente personnes toutes adorables. »

Nils joue ensuite dans Un vrai bonhomme (2019) et choisit ses rôles avec soin. Pour Couleurs de l’incendie (2022), drame historique situé dans l’entre deux guerres, il s’adapte. « J’ai les cheveux longs, et le petit qui jouait mon rôle enfant aussi. Mais on a tous deux dû les couper. » Ce garçon de 21 ans au regard vif et fantaisiste a incarné en début d’année le rôle titre de la série Louis 28 (« Une uchronie super drôle qui imagine que la France est restée une monarchie ») et aimerait que le cinéma français propose davantage de films fantastiques. « On a une mine d’or qu’est la BD franco belge. » On imagine en effet aisément Nils en Spirou intrépide parcourant des paysages surnaturels.

Portrait © Julien Liénard pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur