CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Mr Tan et Diane Le Feyer interviewés par nos kids cinéphiles

  • Cécile Rosevaigue
  • 2022-10-17

Mr Tan (de son vrai nom Antoine Dole) est le créateur de la série de bande dessinée « Mortelle Adèle » illustrée par Diane Le Feyer. Alors que le XIXe tome, "Face de beurk !",sort le 19 octobre, Miléna, Jeanne, Gaïa et Anselmo (9 ans) les ont rencontrés.

Pourquoi as-tu inventé Mortelle Adèle ?

Antoine Dole : Ce personnage est né lorsque j’avais 14 ans. À l’école, j’étais victime de violences, et Adèle m’a aidé à les affronter. Elle me permettait de dire tout ce que je n’arrivais pas à exprimer dans la vraie vie. L’imaginaire est un super véhicule pour traverser l’existence.

J’ai entendu à la radio qu’Adèle était l’opposé de toi. Pourquoi tu n’as pas choisi qu’elle soit noire ?

A. D. : C’est une très bonne question ! Je ne sais pas… À l’époque, le fait qu’elle soit une fille et qu’elle ose tout dire, alors que j’étais un garçon timide, c’était pour moi de vraies différences. Le fait que je sois blanc et qu’elle soit noire, je n’y ai pas pensé, je ne considérais pas cela comme une inversion de moi-même.

Est-ce que vous avez des amis imaginaires ?

Diane Le Feyer : J’en ai plein ! Je n’ai pas de grandes conversations avec eux, mais ils me suggèrent plein d’idées quand je dessine, quand mon esprit vagabonde.

Marie Papillon interviewée par Adèle, 15 ans

Lire l'interview

Moi, j’aimerais bien être dessinatrice !

D. L. : Je vais te donner un conseil : il faut s’entraîner et dessiner tous les jours. Pour progresser, il ne faut pas hésiter à dessiner des choses que tu n’aimes pas ou que tu as des difficultés à représenter. Ensuite, tu compares ta manière de faire avec celle d’autres dessinateurs.

Quel âge a Adèle ?

A. D. : C’est top secret. On sait qu’elle est plus ou moins à l’école primaire et qu’elle est née le jour de la fête de Halloween, pile pour manger des bonbons et terroriser tout le monde.

Pourquoi est-elle toujours de mauvaise humeur ?

A. D. : Les adultes ont tendance à penser qu’un enfant doit être joyeux et plein de vie. Mais, parfois, on est triste, énervé ou tranquille… Je voulais montrer une petite fille qui est en colère et qui n’a pas envie de sourire.

L’interview de Joann Sfar par Liam, 12 ans

Lire l'interview

Pourquoi Geoffroy est-il amoureux d’Adèle alors qu’elle le maltraite ?

A. D. : Ce n’est pas le fait que Geoffroy soit amoureux d’elle qui nous intéresse, mais plutôt qu’Adèle ne veuille pas de Geoffroy. Un enfant, comme un adulte, n’a pas toujours besoin de quelqu’un d’autre pour s’épanouir. On peut se sentir entier et heureux tout seul.

D. L. : Si vous avez envie d’accueillir quelqu’un dans votre vie, c’est votre droit. Mais, avoir un prince charmant, ce n’est pas une obligation.

Pourquoi le dernier album s’appelle Face de beurk ! ?

A. D. : C’est une punchline pour tenir les andouilles à distance dans la cour de récré. Le précédent s’appelait Toi, je te zut !, c’était aussi une façon de dire « laisse-moi tranquille ! » sans utiliser un gros mot.

On dirait qu’Adèle met tout le monde au même niveau : les enfants, son chat, ses parents ?

A. D. : Pour Adèle, il n’y a pas de hiérarchie. Ce n’est pas parce que tu es un enfant que tu n’as pas le droit de remettre en cause la parole de l’adulte. Si quelqu’un te dit « viens, on va faire ça », si ça ne te plait pas, si ça ne te convient pas, tu peux dire « non ! ». C’est important d’avoir conscience de ça, pour te permettre toute ta vie de définir des limites, entre ce que les gens peuvent attendre de toi et ce que tu as envie de leur donner. Une fois que tu as compris ça, finalement tout le monde est sur un pied d’égalité.

Mortelle Adèle. Face de beurk ! de Mr Tan et Diane Le Feyer (Bayard Jeunesse, 80 p., 11,50 €)

PROPOS RECUEILLIS PAR MILÉNA, JEANNE, GAÏA ET ANSELMO (AVEC CÉCILE ROSEVAIGUE)

Photographie : Ines Ferhat pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur