CinémaCultureQUEER GAZEDIVINE GANGLe magazineCANNES 2023
  • Article
  • 3 min

À voir sur mk2 Curiosity : « La pianiste », film choc de Michael Haneke triplement récompensé à Cannes

  • Tristan Brossat
  • 2023-04-06

Isabelle Huppert incarne décidément la Bad Girl par excellence. Formidable en patronne suisse dans « Merci pour le chocolat » de Claude Chabrol que vous avez pu découvrir la semaine dernière, la voici interprétant une prof de piano ultra-autoritaire qui noue des relations affectives pour le moins déviantes avec son élève (Benoît Magimel) dans ce film coup de poing. Ils furent tous deux récompensés à Cannes en 2001 pour leur performance, tandis que le film, réalisé par l'Autrichien Michael Haneke, remporta le Prix du Jury. A découvrir gratuitement sur mk2 Curiosity jusqu'au 13 avril.

mk2 curisoity - Le cinéma en version très originale

Cliquez ici pour accéder au film

Vous trouvez le gouvernement actuel trop autoritaire ? Imaginez si l’ultra-sévère Erika Kohut, magistralement interprétée par Isabelle Huppert, était nommée ministre.... Sa relation affective pour le moins déviante avec son élève pianiste incarné par Benoît Magimel garantirait en outre des conseils des ministres mémorables.

Michael Haneke adapte ici le roman du même nom de l’Autrichienne Elfriede Jelinek et observe le basculement de la vie d’une professeure de piano autoritaire après que l’un de ses élèves lui a fait des avances. Ayant vécu jusque-là une sexualité solitaire basée sur des fantasmes sadomasochistes, elle se trouve ainsi confrontée à ses désirs de manière concrète. 

Michael Haneke : « Un film ne doit pas finir sur l'écran mais dans la tête ou le coeur du spectateur »

Lire l'interview

Haneke monte une première version du film, qu’il veut présenter à Cannes. Le fondateur de mk2 Marin Karmitz et son coproducteur Alain Sarde refusent : « Le film est trop long d’une vingtaine de minutes, alourdi par des scènes répétitives dans l’horreur ou inutilement provocantes. » Le réalisateur ne veut couper aucun passage et convainc les producteurs d’envoyer le film à Gilles Jacob et à Thierry Frémaux, alors à la tête du Festival de Cannes. Ils ne le retiennent pas. 

Ce refus sauve le film. Gilles Jacob le trouve trop long, Marin Karmitz en fait part à Michael Haneke qui raccourcit le film et le soumet de nouveau. Cette fois, c’est la bonne. Bingo ! Le film est auréolé de nombreux prix, notamment trois à Cannes et un aux Césars. 

À voir sur mk2 Curiosity : Isabelle Huppert ouvre une programmation spéciale Bad Girls avec « Merci pour le chocolat »

Lire l'article

Au programme également : 

Pour vous détendre un peu après ce film choc, faites un détour par la plage de L'année des méduses (1984) de Christopher Frank. Un film dans lequel le male gaze semble jouer à plein en reluquant avec insistance les poitrines dénudées des femmes. C’est en fait une œuvre beaucoup plus subtile qu’elle n’y paraît, sur la déliquescence d’un monde bourgeois dont s'émancipe progressivement l’héroïne. A l'occasion de la sortie de son nouveau film, on vous propose également le documentaire d'Olivier Babinet Swagger (2016), sur des collégiens défavorisés de Seine-Saint-Denis, aux personnalités hautes en couleur Faites également connaissance de l'ensorceleuse franco-portugaise Cristèle Alves Meira, qui débarque pour deux semaines sur mk2 Curiosity avec plein de surprises, dont ses magnifiques courts métrages où l'on retrouve tout le petit monde à l'œuvre dans Alma Viva, en salles mercredi prochain. Laissez-vous également tenter par les courts métrages de Martin Jauvat, par deux nouveaux épisodes sur l'histoire d'Hollywood par les sœurs Kuperberg, parun moyen métrage de Germaine Dulac de 1919 d'une modernité folle, et par notre fameux film mystère. 

Michael Haneke, amour à mort

Lire l'interview

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur