CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

L’INTERVIEW KIDS — Claire Laffut : « Il faut s’écouter sans se harceler »

  • Cécile Rosevaigue
  • 2020-12-17

Anna, 16 ans, a rencontré la chanteuse et plasticienne, nouvelle sensation de la pop belge, qu’elle adore. Après un EP en 2018, Mojo, Claire Laffut a sorti en octobre le titre « Étrange mélange », premier extrait de son album qui sortira en 2021. 

Comment la musique est arrivée dans ta vie ?

La première connexion que j’ai eue avec la musique, c’était par la danse classique. Quand j’étais petite, je prenais des cours, j’avais le projet de devenir danseuse professionnelle. Malheureusement, je me suis blessée et j’ai dû abandonner l’idée. Aujourd’hui, je reste très attachée à cet univers. 

Avant cela, tu as été mannequin ?

À 16 ans, avec mon frère jumeau, on se baladait quand une dame nous a abordés et nous a dit : « Oh, vous êtes beaux, vous devriez passer à l’agence ! » J’y suis allée, j’avais ton âge, j’étais hyper impressionnée, contrairement à mon frère qui s’en moquait complètement. Arrivée à l’agence, ils m’ont dit que j’étais trop petite, que ça n’irait pas du tout. Grosse déception !

Tu as abandonné ?

Oui, mais j’ai fait des photos avec mon amie d’enfance Charlotte Abramow . À mes 18 ans, l’agence, voyant que je traçais un peu ma route, m’a rappelée et m’a signée. J’étais contente d’avoir de belles photos et un peu d’argent, mais c’est un milieu sombre, qui n’est pas respectueux des corps et des différences. J’ai commencé à devenir très dure avec moi-même, à vouloir suivre des règles absurdes inventées par je ne sais qui. Je n’étais pas encore adulte et je me prenais la tête pour des trucs stupides. Aujourd’hui, le mannequinat n’existe plus pour moi. Ma vie, c’est la musique et la peinture.

Comment es-tu devenue chanteuse ?

La musique est arrivée par accident. Je suis venue de Belgique pour faire du théâtre à Paris, mais je suis sortie avec un garçon musicien, j’ai rencontré ses potes en studio et j’ai commencé à chanter un peu pour rigoler. Très vite, travailler ma voix, écrire des textes, c’est devenu une obsession, je n’ai pas pu m’arrêter.  

Est-ce qu’il y a des moments ou des endroits propices à la création ?

Je pense que les plus belles choses qui vont sortir de toi sont dans ton inconscient. Par exemple, je suis en train de faire une tâche ménagère chez moi et là je vais chanter un truc : c’est là qu’il faut être attentif, parce que ce n’est pas trop réfléchi. Il faut s’écouter sans se harceler soi-même.  

Qu’est-ce qui t’inspire le plus dans la vie pour écrire ?

Ahhhhh, l’amour !

C’est le thème de ton album ?

Oui, il racontera une histoire, de la rencontre amoureuse à la rupture.

« Je trouve ça cool d’être belge ! »

À qui fais-tu écouter ton travail en premier ?

À ma famille, et plus particulièrement à mon père qui n’a aucun scrupule à me dire si c’est pourri. Il m’a fait découvrir beaucoup de choses. Il écoute aussi bien Femi Kuti que de la techno allemande comme Kraftwerk. Chez mes parents, on a un disco-bar dans notre salon et on fait des fêtes sympathiques !

Est-ce que tu te sens une artiste belge ?

Oui, j’ai l’impression que comme Benoît Poelvoorde au cinéma, en chanson, on est un peu plus fous que les Français. Peut-être qu’on ressent moins le poids des grands auteurs, et qu’on se sent plus libres. Et puis je trouve ça cool d’être belge ! 

Est-ce que tu t’inspires de tes chansons pour dessiner ?

Oui, le clip d’« Étrange mélange » est une de mes toiles animée, et mon rêve serait que, pour mon album, j’illustre chaque titre avec une toile. J’aimerais faire une exposition et que tout s’entremêle . 

Quels sont tes peintres préférés ?

Le Douanier Rousseau et Frida Kahlo. Tu regardes ses tableaux et tu peux retracer sa vie. C’est ce que j’aime dans la création graphique ou musicale, tu inscris tes états d’âme dans des œuvres, c’est comme le Petit Poucet qui sème des cailloux pour retrouver son chemin. Plus tard, quand j’écouterai mes premières chansons, je me souviendrai de qui j’étais à ce moment-là.

 PROPOS RECUEILLIS PAR ANNA (AVEC CÉCILE ROSEVAIGUE)

Photographie : Julien Liénard pour TROISCOULEURS

 

Tags Assocíes

  • Claire Laffut
  • Étrange Mélange

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur