Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Les Soprano sont de retour dans la bande-annonce de "The Many Saints of Newark"

  • Trois Couleurs
  • 2021-07-01

Ce préquel situé dans les années 1960 prendra pour toile de fond les conflits entre Italo et Afro-américains dans le New Jersey.

Quatorze ans que les fans des Soprano ressassent le final ambigu de cette fresque mafieuse dans laquelle un parrain du crime organisé (Tony Soprano, joué par James Gandolfini, décédé en 2013) tombait en dépression. Sans remuer le couteau dans la plaie ni spoiler la conclusion de la série, rappelons qu'elle s'achevait sur le sort incertain de ce père de famille, menacé.

Malheureusement, le créateur David Chase a toujours refusé d'apporter une réponse à ce cliffhanger, mais l'idée d'un préquel a fait son chemin. Après moultes rumeurs et retards, le voilà qui arrive en salles le 10 novembre en France. Et franchement, le premier trailer du film réalisé par Alan Taylor et scénarisé par David Chase agit sur nous comme une madeleine de Proust.

Les 10 séries qu’on recommande pour les néophytes

Lire l'article

Retour dans le New Jersey poisseux et gris que Martin Scorsese chérit tant, mais cette fois-ci dans les années 1960, où l'on fait la connaissance du tout jeune Tony Soprano, incarné par Michael Gandolfini, fils de l'acteur original de la série. Pas très porté sur les armes et le trafic de drogue, il préfère passer son temps à écouter des disques, mais va bientôt être pris dans une guerre des gangs impliquant son père Johnny Boy (Jon Bernthal) et son associé Dickie Moltisanti (Alessandro Nivola).

Malgré des clins d'oeils qui font appel à nos souvenirs d'antan - Livia, la mère de Tony jouée aujourd'hui par Vera Farmiga, un soundtrack reconnaissable - The Many Saints of Newark s'annonce comme un opus bien distinct de la série, notamment par sous-texte politique. Il y sera question des émeutes raciales de 1967, et du conflit meurtrier entre la communauté italo-américaine et afro-américaine. Un thème cher à David Chase, qui avait déclaré à Deadline en 2019 : "Pendant longtemps j’étais contre l’idée d’un film, et je le suis encore aujourd’hui, mais je me suis passionné par la ville de Newark, d’où mes parents sont originaires, et des émeutes qui s’y sont déroulées. J'ai pensé à ces événements et à des histoires de crime organisé, et l’idée m’est venue de combiner ces deux éléments."

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur