CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Musique
  • Article
  • 2 min

L’album du mois : « Far In » de Helado Negro

  • 2021-10-19

Le nouvel album de Helado Negro, « Far In », est une voluptueuse invitation à l’exploration intérieure.

Composé pendant la pandémie, alors que Roberto Carlos Lange (de son vrai nom) et sa compagne se sont retrouvés confinés six mois dans la petite ville de Marfa, Texas, le septième album de Helado Negro restitue, en chansons oniriques et grooves lancinants, les questionnements que chacun a pu avoir durant cette étrange période. Du repli sur soi aux rêves d’évasion, du living-room transformé en piste de danse (« Gemini and Leo ») au sentiment d’étrangeté devant la nature (« Wind Conversations »), ce long et bel album nous emporte en un fascinant voyage de l’intérieur vers l’extérieur, de la ville à la campagne, mais de manière presque cosmique, comme si c’était en allant vers la nature qu’on pouvait avancer plus profondément en soi.

Vu au FIFIB : « L’Acqua Fresca », le clip incandescent de Mansfield.TYA par Nicolas Medy

Lire l'article

« Ma femme et moi étions assis sous un arbre, se souvient Lange, déjeunant au milieu de nulle part. C’était un moment parfait, mais avec cette chaleur écrasante et le contexte, nous ressentions profondément la contradiction entre ce petit paradis privé et le sentiment que la Terre était sans doute condamnée. » Juxtaposant au rythme effréné du monde celui, lent et continu, de la vie, Lange chante l’inquiétude et l’espoir, d’une voix à l’extrême douceur, sur des arpèges scintillants de guitare acoustique, de soyeux tapis de cordes, des basses rondes et mélodieuses. Slow-dances pour un rêve de slow-life, Far in nous transporte loin devant, loin dedans.

Si ton album était un film

 « Jusqu’au bout du monde de Wim Wenders. La plupart des films aujourd’hui débutent par un problème et se terminent par une résolution. Celui-là est différent : le problème de départ, très vite, n’est plus vraiment un problème, on est passé à autre chose, et le film avance ainsi d’une manière toujours inattendue, plus organique. La résolution importe peu. On est allé du début à la fin comme pendant un voyage, il y a eu tous ces moments merveilleux, et on a juste l’impression d’avoir vu la vie se dérouler. »

Far In de Helado Negro (4AD), sortie le 22 octobre

Photo © Nathan Bajar

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur