CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 3 min

La nouvelle : Aissatou Diallo Sagna

  • Marilou Duponchel
  • 2021-10-27

Dans « La Fracture » de Catherine Corsini, elle crève l’écran en infirmière (dans la vraie vie 
elle est aide-soignante), roc de douceur et d’empathie dans la tempête.

Un jour, dans l’hôpital parisien où travaillait alors la jeune femme de 38 ans, un collègue partage une annonce de casting. Cinq auditions plus tard, Catherine Corsini lui annonce qu’elle sera Kim, cette infirmière prise dans le chaos d’une nuit aux urgences, en pleine répression d’une manif de « gilets jaunes ». « Kim c’est la femme parfaite, elle a de l’empathie, elle a un bébé à la maison, elle se fait agresser mais réussit à gérer… C’est encore plus une fierté, parce que je n’ai pas vu beaucoup d’actrices noires au cinéma, et encore moins dans ce genre de rôle. »

« La Fracture » de Catherine Corsini : folle nuit

Lire la critique

Dans la vie, la jeune comédienne, qui compte bien explorer cette nouvelle voix « sans délaisser [sa] première profession », possède une clairvoyance, mélange de douceur et de force, qui lui confère une aura de sage. « Mon métier et la vie m’ont appris qu’on est tous pareils face à la mort, à la maladie, on arrive tout nu, on repart tout nu. La vie est simple, ce sont les gens qui la compliquent. » Elle se dit réservée, et peine encore à expliquer le plaisir naturel avec lequel elle a su bouger devant la caméra. « J’ai décliné des propositions depuis, les rôles étaient similaires. J’aimerais montrer que je peux faire autre chose, à l’opposé de ma personnalité, une femme plus extravagante. » On a hâte.

La Fracture de Catherine Corsini, Le Pacte (1 h 38), sortie le 27 octobre.

Photo (c)Julien Liénard pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur