Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Kwoon nous embarque dans une épopée maritime dans un sublime clip d’animation

  • Trois Couleurs
  • 2022-07-18

Stéphane Berla (co-réalisateur avec Matthias Malzieu de Jack et la mécanique du cœur en 2014) signe pour le groupe pop-rock Kwoon le clip King Of Sea, où la mer s’agite dans ce qu’elle a de puissant, de poétique, et de mystique.

Kwoon (Sandy Lavallart) est un musicien aventurier, un explorateur de contrées sonores jamais défrichées. Il a joué sa musique au sommet de l’aiguille du Triollet dans le massif du Mont-blanc, à 3900 mètres d’altitude, ou envoyé sa guitare dans l’espace pendant un live. Il lui restait alors à se mesurer à la mer, à tout ce qu’elle a de dangereux et fascinant.

Sa chanson King Of Sea revisite cet imaginaire avec lyrisme. Il l’a d’ailleurs enregistré dans un endroit surnommé « La Porte des enfers », au phare de Tévennec en Bretagne, un endroit autour duquel court une légende. Les gardiens de phares y seraient frappés de mort brutale ou par la folie, ne restant jamais en poste plus de quelques mois, ce qui causerait de nombreux naufrages.

Dans son magnifique clip, Stéphane Berla part de cette malédiction pour faire de la mer le miroir de notre finitude. Le réalisateur anime directement avec les mains, en réalité virtuelle, ce qui donne au court métrage cet aspect joliment saccadé, lui donnant un côté fragile et précieux comme le passage du temps. Les marins se succèdent, arrachés à leur famille avant d’embrasser l’abîme. Là commence l’aventure qui comme la vie hypnotise et émerveille, mais aussi désoriente et condamne.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur