CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Plan docu
  • Article
  • 3 min

Jacques Audiard, « Because of my body »... Découvrez nos 5 bons plans docus de la semaine

  • Thibaut Sève
  • 2021-05-31

On y croise : un prophète blessé, des mères révoltées, une italienne sentimentale, des jeunes traqués et un archéologue qui aime le fouet.

JACQUES AUDIARD – LE CINÉMA À COEUR

En émiettant le fil de sa carrière de flashbacks revenant sur son enfance, ce portrait touche là où ça fait mal. Jacques, fils de Michel, s’est battu pour sortir de l’ombre du mythique dialoguiste. Aiguisant ses armes au théâtre ou dans les clips (Noir Désir et Alain Bashung), le fils n’oubliera ni les écrits antisémites que son daron tentait de cacher, ni ses années de souffrances en pension, quand viendra le temps de réaliser ses fictions comme Un héros très discret ou Un prophète.

Pour voir le film, cliquez ici.

Crédit image : © Cinétévé

RIXES

Cette série docu en 6 épisodes offre un pas de côté par rapport au traitement médiatique des guerres de cité. La violence tutoie l’invraisemblable quand une sœur raconte le coup de couteau reçu par son frère, coupable selon son assassin de lui avoir mal serré la main. Ces portraits lumineux de jeunes blessés ou de familles endeuillées sont incarnés par Adama Camara. A son compteur, 8 ans de prison pour tentative d’assassinat à l’encontre des responsables de la mort de son petit frère. A travers une recherche de rédemption s’esquisse une tentative de stopper le cycle de la vengeance.

Pour voir le premier épisode de la série, cliquez ici.

BECAUSE OF MY BODY

Attention, ODTT (« Objet Documentaire Très Troublant ») ! D’un côté, Claudia, jeune femme de 21 ans en situation de handicap, de l’autre, Marco, un assistant sexuel venu lui faire découvrir que son corps peut aussi être un vecteur de plaisir. Tout est filmé, rien n’est caché : d’une drolatique séance de Body painting à l’émouvante découverte de la masturbation féminine. Durant 1h20, les tâtonnements de ce duo nous donnent une leçon de vie jouissive. Mais gare aux sentiments qui pourraient surgir et briser le cœur de la jeune italienne.

Pour voir le documentaire, cliquez ici.

BIENVENUE EN TCHÉTCHÈNIE

Exfiltrations, fuites en avions, conversations cryptées, suspens insoutenable… On ne vous décrit pas un James Bond mais bien la violente réalité d’hommes et femmes homosexuels victimes du régime du président tchétchène Kadyrov, qui déclare qu’il n’y a pas de gays dans son pays, et ouvre ainsi la porte à une chasse ouverte contre cette minorité. Les héros, ce sont toutes ces victimes qui fuient la mort, aidées par les membres d’associations russes qui leur offrent un refuge dans un lieu secret à Moscou.

Pour voir le film, cliquez ici.

INDIANA JONES, À LA RECHERCHE DE L’ÂGE D'OR PERDU

Flashback ! Nous sommes en 1977, deux jeunes cinéastes américains vont créer une icône de la pop culture. Racontée à travers des entretiens avec George Lucas et Steven Spielberg, la création de ce grand film d’aventure se regarde avec un bol de pop-corn en mains. Il y est question de budgets serrés, de serpents se baladant par milliers, de pression des studios, et d’un Harrison Ford très joueur. Véritable plaisir de découvrir les coulisses et les enjeux de cette saga menée par deux monstres du cinéma.

Pour voir le film, cliquez ici.

Crédit image : © Paramount Pictures

Crédit image de couverture : © Streetpress

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur