Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Trois question Ladj Ly, réalisateur des « Misérables »

  • Olivier Marlas
  • 2019-11-21

De par son sujet et sa dimension radicale, votre film est souvent comparé à La Haine…

Ce sont deux époques différentes, mais il y a des similitudes au niveau de l’histoire, avec la bavure. En même temps, il n’y a pas eu 36 000 films sur les banlieues non plus. Si on écoute tout ce qui se dit, on a l’impression qu’il y en a eu plein, mais on peut les compter sur les doigts des deux mains.

Comment avez-vous travaillé le personnage de Chris, le policier borderline?

Malheureusement, ce genre de personnage existe dans chaque quartier sensible, et j’en ai connu aux Bosquets. Je ne m’inspire que de faits réels, de mes histoires. Et encore, ici, ça reste très mignon, car l’équipe de la BAC est confrontée à des enfants, mais la réalité dépasse la fiction.

En trente ans, qu’est-ce qui a changé dans le quotidien des habitants de Montfermeil?

Mis à part le plan de rénovation urbaine, pas grand-chose. C’est même pire, notamment au niveau de l’accueil des gamins pendant les vacances. Les politiques en sont les premiers responsables. On espère que le président verra le film. On lui a envoyé un DVD et on attend sa réaction.

Les Misérables de Ladj Ly, Le Pacte (1 h 42), sortie le 20 novembre

Image : Copyright Renaud Konopnicki

Tags Assocíes

  • Ladj Ly
  • Les Misérables

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur