CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

FOCUS — 5 variations du suspense chabrolien

  • Julien Dokhan
  • 2020-11-12

Un dangereux jeu de miroirs dans Merci pour le chocolat, un labyrinthe cérébral vertigineux dans La Fleur du mal… En maître du suspense, Chabrol savait parfaitement nous attacher aux intrigues de ses fascinants thrillers. La preuve avec les cinq films majeurs du cycle « Claude Chabrol, suspense au féminin ».

Cet article fait partie d’un dossier consacré au cycle «  Claude Chabrol, suspense au féminin ». Retrouvez tous nos articles ici.

L'Enfer - Le Vertigo de Monsieur C.

L’Enfer (1994)

Claude Chabrol s’empare d’un projet de film inachevé d’Henri-Georges Clouzot et signe une de ses œuvres les plus sensuelles et perturbantes, dans laquelle Emmanuelle Béart fait tourner les têtes… et perdre la sienne à François Cluzet, en mari maladivement jaloux. 

LA CEREMONIE - mk2 Films

La Cérémonie (1995)

Lorsqu’une domestique introvertie croise une postière délurée, le cocktail est explosif. La très chic famille Lelièvre le découvrira à ses dépens… Férocité, sens du détail, intensité dramatique, finesse psychologique : rarement Chabrol aura dosé les ingrédients de son cinéma avec autant de génie.

À LIRE AUSSI : Isabelle Huppert : « Il y avait en Chabrol quelque chose de trouble sur lequel on butait parfois »

RIEN NE VA PLUS - mk2 Films

Rien ne va plus (1997)

Quinze ans après Les Fantômes du chapelier, Chabrol retrouve Michel Serrault qui forme ici un tandem aussi surprenant que réjouissant avec Isabelle Huppert. Tous deux s’amusent comme des gamins à jouer les arnaqueurs dans cette comédie qui se teinte peu à peu d’une mélancolie inattendue.

https://file1.telestar.fr/var/telestar/storage/images/3/2/2/8/3228116/isabelle-huppert-jacques-dutronc-dans-merci-pour-chocolat.jpg?alias=original

Merci pour le chocolat (2000)

L’atmosphère ouatée d’une somptueuse maison en Suisse, les notes de piano d’un musicien virtuose, le parfum réconfortant d’un chocolat chaud… Mais gare à ne pas trop se laisser bercer ! L’air de rien, Chabrol orchestre avec maestria un jeu de miroirs qui menace à chaque instant de virer au cauchemar.

LA FLEUR DU MAL - mk2 Films

La Fleur du mal (2003)

Entre le souvenir des heures sombres de l’Occupation et le climat délétère d’une campagne électorale, passé et présent s’entremêlent dans ce film labyrinthique minutieusement construit. Trois générations de femmes se retrouvent au cœur du mensonge dans ce portrait de famille décomposée.

À LIRE AUSSI : DÉCRYPTAGE — L’art des faux-semblants chez Claude Chabrol

Tags Assocíes

  • Claude Chabrol
  • L’Enfer
  • La cérémonie
  • La fleur du mal
  • Merci pour le chocolat
  • Rien ne va plus

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur