Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Festival des cinémas arabes 2018 : une belle sélection de films en compétition

  • Trois Couleurs
  • 2018-07-03

Jusqu’au 8 juillet la première édition du festival des cinémas arabes se déroule à l’IMA. Le festival organise notamment des rencontres et un atelier d’écriture de courts-métrages, en collab’ avec Cinephilia Short Lab (voir le programme ici). Sans pour autant en oublier la compétition : après avoir projeté en ouverture le film Capharnaüm de Nadine Labaki (présenté à Cannes cette année), l’évènement propose un très large choix de fictions et de documentaires, en courts ou en longs. Sélection pas du tout exhaustive :

Mon tissu préféré de Gaya Jiji
Nommé dans plusieurs catégories de la section Un Certain Regard de Cannes 2018, le film se situe en 2011, à Damas et raconte l’histoire d’une jeune Syrienne qui découvre l’existence d’une maison close à deux pas de l’immeuble dans lequel elle vit. Alors que les préparatifs autour du mariage de sa sœur créé des tensions, elle part à la rencontre de cet autre monde. Une fiction qui interroge le traditionalisme au début d’un conflit syrien qui n’a toujours pas pris fin, ça nous intéresse forcément. Sortie en salles prévue le 18 juillet.

The Last of Us d’Ala Eddine Slim
Le parcours de N, un jeune Subsaharien qui veut rejoindre clandestinement l’Europe. Un braquage qui tourne mal le stoppe en Tunisie. Il décide de naviguer seul afin d’atteindre un pays d’Europe. C’est le début d’une quête à la fois existentielle et métaphysique. Un film qui promet de nous faire réfléchir sur la question des migrants… Sortie en salles le 22 août.

0132346.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sofia de Meryem Benm’Barek
Prix du scénario dans la section Un Certain Regard à Cannes 2018, ce film marocain a fait polémique dans le pays. En voici le pitch : à 20 ans, Sofia vit chez ses parents à Casablanca. Après un déni de grossesse, elle accouche d’un bébé hors mariage, ce qui est illégal. Les autorités lui demandent alors de fournir des papiers administratifs au nom du père de l’enfant. L’hôpital lui laisse 24 heures, à l’échéance desquelles les autorités seront alertés. Un sujet fort, qui présente la société marocaine sous l’angle de l’intime. Sortie en salles le 5 septembre.

Bien sûr, il y a énormément d’autres films à découvrir dans le programme. Hâtons-nous d’y aller, le festival ferme ses portes dans quelques jours seulement !

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur