CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

EXCLU : regardez le premier court-métrage de Sophie Letourneur

  • Josephine Leroy
  • 2020-09-01

Dans le cadre de notre semaine spéciale Sophie Letourneur, dont le génial Énorme sort le 2 septembre, on vous propose de découvrir gratuitement et en exclusivité le court-métrage La Tête dans le vide (2004), le tout premier film de la cinéaste qui contient déjà en germe tous les ingrédients de son cinéma jubilatoire.

Mise à jour 9/09/2020 : ce film n’est plus disponible. Retrouvez tous nos articles consacrés à Sophie Letourneur ici

Sur une terrasse de café puis dans l’espace réduit d’un appartement, trois amies (incarnées par Guillemette Coutellier, Alice Dablanc et Sophie Letourneur elle-même) parlent, boivent, s’amusent entre elles. Rien de plus banal a priori. Mais dans le regard de Sophie Letourneur, qui déjà joue à mêler documentaire et fiction, cette trivialité permet de croquer des personnages féminins drôles et forts dans des situations aussi simples que révélatrices.

À lire aussi : Sophie Letourneur : « Tous ces tabous autour du sexe féminin, c’est une histoire de honte » 

Affalé sur un canapé, alors que le jour glisse sans qu’on s’en aperçoive vraiment vers la nuit (ce sera également le cas dans La Vie au ranch, le premier long-métrage de la cinéaste, disponible en ce moment sur France TV), le trio se laisse aller à la confidence (imbibée de vodka). À commencer par la bavarde Guillemette, dont les tribulations amoureuses finissent par saturer tous les échanges – elle est persuadée que son histoire d’amour avec un mec s’achemine vers un désastre.

L’énergie des premiers instants s’évapore et les fourmillants dialogues tournent en rond. Cette circularité, Sophie Letourneur la filme avec tendresse : à l’image de trois poissons, ses trois héroïnes tournoient sans arrêt dans leur bocal pour avoir « la tête dans le vide », oublier la pesanteur de la vie et de l’amour grâce à l’ivresse. On n’en dira pas plus pour ne pas vous gâcher le final titubant de ce court film plein d’humour et de perspicacité – où il est question d’herbe de bisons, d’horaires de vols et de Jimi Hendrix s’étouffant dans son vomi -, malicieusement présenté comme un « petit mode d’emploi amoureux à l’usage des garçons, absolument indispensable pour mieux comprendre les filles ».

À lire aussi : Podcasts, livres, films, musique : la cinéaste Sophie Letourneur nous livre ses conseils 

Profitez de cette diffusion jusqu’au 9 septembre. Tous nos remerciements à Ecce Films.

Tags Assocíes

  • court-métrage
  • Enorme
  • La tête dans le vide
  • Sophie Letourneur

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur