Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

David Cronenberg renoue avec ses démons dans la bande-annonce de « Crimes of the Future »

  • Cannelle Anglade
  • 2022-04-15

Le film, porté par le trio Viggo Mortensen, Léa Seydoux et Kristen Stewart, sera présenté en compétition lors de la 75ème édition du Festival de Cannes.

La sélection officielle du Festival a été annoncée hier, jeudi 14 avril, et comme nous l’imaginions, le nouveau Cronenberg a rejoint la compétition, face à James Gray, Kelly Reichardt ou encore les frères Dardenne. Dans la foulée, NEON en publiait la bande-annonce.

En mai prochain, les plus chanceux pourront découvrir Crimes of the Future dans les salles obscures du Palais des Congrès, un film qui s’annonce hautement dérangeant d'après son pitch officiel : « Alors que l'espèce humaine s'adapte à un environnement synthétique, le corps subit de nouvelles transformations et mutations. Avec sa compagne Caprice (Léa Seydoux), Saul Tenser (Viggo Mortensen), artiste de performance célèbre, expose publiquement la métamorphose de ses organes dans des performances avant-gardistes. Timlin (Kristen Stewart), une enquêtrice du Registre national des organes, suit obsessionnellement leurs mouvements. C'est alors que se révèle un groupe mystérieux... Leur mission : utiliser la notoriété de Saul pour mettre en lumière la prochaine phase de l'évolution humaine. »

Festival de Cannes 2022 : la liste des films sélectionnés en compétition

Lire l'article

David Cronenberg

Lire l'entretien

Huit ans après Maps to the stars, les troublantes dégénérescences du cinéaste canadien refont surface. Le réalisateur de Videodrome, Crash et A History of Violence fait appel à deux nouvelles venues dans son univers sombre, la française Léa Seydoux (Tromperie, No Time to Die) et l’américaine Kristen Stewart (nommée aux Oscars cette année pour son interprétation de la princesse Lady Di dans Spencer). Viggo Mortensen signe sa quatrième collaboration avec le réalisateur, après A History of Violence, Eastern Promises et A Dangerous Method.

David Cronenberg au « Guardian » : « Avec un film indépendant, il est difficile de faire quoi que ce soit »

Lire l'entretien

David Cronenberg semble reprendre les codes du body horror qui lui sont chers. Bouches (littéralement) cousues, transfert d’organes, technologie visionnaire et libido gonflée à bloc sont autant d’éléments qui nous font comprendre que le cinéaste revient, une nouvelle fois, aux origines du mal, pour questionner l'hybridité entre monstruosité et humanité. Distribué par Metropolitan FilmExport, Crimes of the Future sortira le 25 mai en France

Image: © Nikos Nikolopoulos

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur