CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Critique
  • Article
  • 2 min

« Mon pays imaginaire » : la nouvelle ode à la révolution de Patricio Guzmán

  • Corentin Lê
  • 2022-10-21

Croisant entretiens, récit personnel et images de révolte, le documentariste Patricio Guzmán, observateur de premier plan de l’histoire politique chilienne, revient avec émotion sur la révolution sans précédent qui a eu lieu, en 2019, dans les rues de Santiago.

En octobre 2019, le Chili s’embrase. Dans le sillage d’une première révolte contre la hausse du prix du ticket de métro, des centaines de milliers de personnes sortent dans les rues de Santiago pour demander plus d’égalité, un nouveau système de santé et d’éducation, ainsi qu’une nouvelle Constitution…

Après plusieurs décennies à évoquer le renversement du gouvernement socialiste de Salvador Allende par la junte militaire d’Augusto Pinochet, avec notamment sa trilogie La Bataille du Chili (en collaboration avec Chris Marker) dans les années 1970, le chevronné Patricio Guzmán retrace à la première personne les étapes de cette révolution violemment réprimée, en même temps qu’il s’attache à donner un visage, lors d’entretiens en tête à tête, à la foule qui s’étend à perte de vue, dans les séquences les plus impressionnantes consacrées aux scènes de lutte et de manifestation.

« La Cordillère des songes » de Patricio Guzmán

Lire la critique

Un film galvanisant dont la sortie arrive à point nommé, offrant une mise en perspective des récentes difficultés de l’Assemblée constituante chilienne, née de cette révolte, à faire adopter une nouvelle Constitution dans un pays toujours hanté par le spectre de la dictature.

Mon pays imaginaire de Patricio Guzmán, Pyramide (1 h 23), sortie le 26 octobre

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur