Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Critique
  • Article
  • 1 min

« La Vraie famille » de Fabien Gorgeart : les liens du coeur

  • Damien Leblanc
  • 2022-02-06

Avec ce mélodrame, qui décrit toute la difficulté qu’éprouve une femme à se séparer d’un enfant placé dans son foyer, Fabien Gorgeart offre à Mélanie Thierry un rôle d’une impressionnante intensité.

Inspiré par les souvenirs du réalisateur Fabien Gorgeart (Diane a les épaules, 2017), dont la mère était assistante familiale et a élevé un enfant placé qui a dû repartir à l’âge de 6 ans, La Vraie famille explore sous forme mélodramatique la zone sensible dans laquelle évoluent les familles d’accueil. On y suit Anna (Mélanie Thierry), qui vit une existence heureuse avec son mari (Lyes Salem), ses deux garçons et Simon, enfant placé chez eux depuis ses 18 mois par l’aide sociale à l’enfance… Jusqu’à ce que le père de ce dernier exprime le souhait de récupérer la garde de son fils désormais âgé de 6 ans.

Anna doit accepter l’idée de se séparer progressivement de cet enfant avec qui elle a noué des liens indéfectibles, mais elle aura toutes les peines du monde à y parvenir… Centré sur le déchirement ressenti par cette mère de substitution, le film instaure un puissant suspense psycho­logique, servi par un impressionnant casting. Entre Mélanie Thierry, qui donne superbement corps aux émotions de son personnage, et Félix Moati, dans la peau du père biologique de Simon, qui essaie tant bien que mal de regagner l’amour de son fils, les interprétations se situent sur une habile ligne de crête qui transforme les conflits en énergie constructive.

La Vraie famille de Fabien Gorgeart, Le Pacte (1 h 42), sortie le 16 février

Image (c) Cédric Sartore

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur