Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 6 min

Claire Simon, Jim Morrison… Découvrez nos 3 bons plans docu de la semaine

  • Thibaut Sève
  • 2021-07-13

Cette semaine, vous ferez la rencontre d’un garagiste pragmatique, d’un chanteur en perdition et d’enfants à la parole inspirante.

Garage, des moteurs et des hommes

Auréolée d’une filmographie de haut vol, Claire Simon revient dans son village de jeunesse pour l’ausculter. Y a-t-il encore de la vie ici ? Sans vouloir spoiler, vous apprendrez assez vite que la réponse est négative. A la recherche d’un soubresaut, la réalisatrice se met en scène tel un fantôme, dans une bourgade déserte qu’elle connaissait jadis.

Claire Simon, gueule de bois

Lire l'interview

C’est chez le garagiste fraichement installé qu’elle va poser sa caméra. Ici comme ailleurs, la bagnole est au centre de la sociabilisation masculine. Ça répare, ça négocie, ça aide, ça rigole, ça se plaint, Derrière la réparation des moteurs, c’est toute une société qui fait sa révision technique !

Le film est disponible sur France TV

Jim Morrison, derniers jours à Paris

La mort de Jim Morrison est un Cold case mythique d’un artiste mystique. Racontée par des témoins, encore sous le choc 50 ans après, sa mort dans les toilettes d’un club fait frémir. Overdose ou conspiration de la CIA ? Cette plongée dans le Paname cradingue et arty des années 70 révèle le penchant autodestructeur de l’idole.

Arrivé barbu et empâté à Paris pour se refaire la fraise et écrire de la poésie, celui qui ne connaissait pas grand monde à part le couple Demy-Varda a trouvé dans la capitale française un cocktail qui allait le mener à la mort, et plus exactement au cimetière du Père-Lachaise.

Le film est disponible sur Arte

Pom-pom boys, petite brigade contre le sexisme

Asseyez-vous au milieu du cercle et ouvrez grandes vos oreilles. Les propos de ces enfants d’école primaire sont bluffants. Quand ils combattent la différenciation de traitement entre les garçons et les filles, leur sérieux trahit de vraies peurs.

Souvent très argumentées, leurs prises de paroles les libèrent, comme lors du débat sur « les garçons manqués ». Tout au long du docu, leur intelligence tend un miroir à la bêtise de la société des adultes. C’est au sein d’atelier de déconstruction qu’ils construisent une nouvelle société, une expérimentation qui offre à l’école son plus beau rôle.

Le film est disponible sur Public Sénat

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur