Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Cannes 2018 : on trinque au saké dans un premier extrait pour Les Éternels de Jia Zhang-ke

  • Trois Couleurs
  • 2018-05-09

Voilà un extrait pour un des films les plus attendus de la sélection cannoise : Les Éternels (Ash Is Purest White) de Jia Zhang-ke (The World, Still Life). Pour sa cinquième fois en compétition officielle, le cinéaste chinois retrace, dix ans durant, la relation entre Quiao (l’égérie du cinéaste, Zhao Tao) et Bin, un chef de la pègre de Datong. Alors que celui-ci se trouve attaqué, Quiao tire un coup de feu. Elle se retrouve alors en prison. Quand elle sort, Bin a quitté la mafia locale, pas Quiao qui est restée fidèle à ses valeurs : « loyauté et droiture », comme on peut le voir dans ce court passage de fête un peu crispée. Le film a tout l’air d’être une nouvelle incursion dans le polar (c’était déjà un peu le cas dans le très violent A Touch Of Sin en 2013) pour le réalisateur. On trinque déjà à l’idée de voir le résultat.

32105129_1932475986765143_2943055537048125440_n

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur